Nous rappelons à chacun que ces éditos appartiennent à Catherine Zarcate. Ces textes ne seront réellement publics qu’une fois édités. Nous cherchons un éditeur... En attendant, le partage, même d’extraits, sur réseaux sociaux est interdit. De même, ne pas les transmettre par internet à vos amis. Nous faisons confiance à nos lecteurs pour leur respect de la propriété intellectuelle. Merci de votre collaboration !

Les Anciennes Lettres d'Infos
Septembre 2018 - Juillet / Août 2018 - Juin 2018 - Mai 2018 - Avril 2018 - Mars 2018 - Février 2018 - Janvier 2018 - Décembre 2017 - Novembre 2017 - Octobre 2017 - Septembre 2017 - Juillet/Aout 2017 - Juin 2017 - Mai 2017 - Avril 2017 - Mars 2017 - Février 2017 - Janvier 2017 - Décembre 2016 - Novembre 2016 - Octobre 2016 - Septembre 2016 - Juillet/Août - Juin 2016 - Mai 2016 - Avril 2016 - Mars 2016 - Février 2016 - Janvier 2016 - Décembre 2015 - Novembre 2015 - Octore 2015 - Septembre 2015 - Juillet-Aout 2015 - Juin 2015 - Mai 2015 - Avril 2015 - MARS 2015 - Février 2015 - Janvier 2015 - Décembre 2014 - Novembre 2014 - Octobre 2014 - Septembre 2014 - Juillet / Août 2014 - Juin 2014 - Mai 2014 - Avril 2014 - Mars 2014 - Février 2014 - Janvier 2014 - Décembre 2013 - Novembre 2013 - Octobre 2013 - Septembre 2013 - Juillet-Août 2013 - Juin 2013 - Mai 2013 - Avril 2013 - Mars 2013 - Février 2013 - Janvier 2013 - Décembre 2012 - Novembre 2012 - Octobre 2012 - Septembre 2012 - Juillet 2012 - Juin 2012 -
Edito septembre 2012
PNG - 75.7 ko

" Le « Conteur » n’est pas un personnage, il est un paradoxe. En son nom propre, il dit « bonjour » en arrivant, utilise tout ce qu’il est comme une palette pour faire vivre le récit, et atteint son apogée lorsque ses images le dépassent. Il vit la possibilité d’être « en entier avec lui-même » comme disait J.J. Rousseau, et sert des symboles qui sont bien au-delà de lui-même.
Certes, le conteur se tient en un lieu mystérieux, au-delà de tous les personnages, identifications, couleurs ou émotions, un lieu « vide », libre et silencieux qui permet tout le reste, comme le moyeu permet à la roue de tourner. Le jeu de go appelle cela « la liberté est vide au centre ». " CZ

PRECEDENT Spectacle
Au Festival de Contes de Cap Breton, 03 et 04 août 2012

- Un « à propos »
Festival de Capbreton, « Apéro contes » 19h, soleil, public bien présent.

En loge, un conte zen que je n’ai pas dit depuis plus de vingt ans, me vient à l’esprit, insiste. Je fais confiance : il y a toujours une raison profonde qui fait resurgir ainsi un conte ancien.
Sur scène, il sort tout seul : mes sensations sont décuplées ; je sens les états, je vois et vis tout avec une extrême acuité ; ma langue suit, avec précision. Alors le conte se déploie comme jamais, se recrée et s’imprime dans l’instant présent, unissant les gens et moi-même en un seul souffle.
J’avais besoin de sa sagesse… Voilà comment le Conte nourrit/fait grandir son conteur, prend soin de lui, en même temps que du public. C’était Lui qui contait, ce soir là, à travers moi. Gratitude.

J’AI AIME
Au Festival Paroles de Conteurs, Vassivière 18>16 août 2012

- Ludovic Souliman
Rencontré lors de ce festival, il a présenté un extrait de "Le Rire de la Tortue" lors de la journée professionnelle et ce fut un très beau moment !! Il a cette simplicité qui offre la place à la parole vraie et droite qui permet à tous ses oiseaux de le rejoindre sur scène pour notre plus grand plaisir. Une nourriture de l’Etre qui reste après la fin des chapiteaux !
Pour en savoir plus sur ce conteur talentueux : www.ludovicsouliman.com

- Marc Buléon
J’ai aimé l’extrait de son Spectacle "A portée de Voix" qu’il a présenté lors de la journée pro : un grand moment d’émotion, très touchant, très sobre et extrêmement respectueux. Une belle leçon de vie.
A retrouver sur : http://www.clio.org/Spectacles/conteurs/marc-buleon/

- Catherine Gaillard
"Les Amazones" trouvant le lieu du mythe, se laissant habiter, toute en contenance, sans colère ni décharge, une véritable ouverture à la différence, avec un rythme, une voix et une présence exquis ! La preuve que militante rime aussi avec excellente !!
Plus d’infos : http://www.catherine-gaillard.net/index.php

- Boubacar N’Diaye
l’écouter raconter "Femme mon école" fut un grand moment de bonheur : sa grand-mère lui transmettant la vie à travers ses contes toujours dits "à propos", l’ambiance et la tradition africaine, la féminité et l’art de la parole réunis lors de ce magnifique voyage.
Et aussi : http://www.cricao.org/Boubacar-NDIAYE

JE RECOMMANDE

- LE WEEK-END DE RÉFLEXION PROPOSÉ PAR LE C.M.L.O.

Samedi 22 et Dimanche 23 Septembre 2012, médiathèque André Malraux – Béziers (34) :
> 9èmes rencontres autour de la littérature orale :
Les transformations de la littérature orale à des fins positives ou négatives
Réflexions sur les manipulations tout au long de l’histoire des récits issus de la tradition orale. Pourquoi ? Comment ? Dans quels contextes ? Quelles en sont les conséquences aujourd’hui pour les conteurs, et les chercheurs ?
Ces rencontres contribueront à la réflexion sur « Editer la littérature orale »

Avec Tristan Landry, historien, Nicole Belmont, anthropologue, Jocelyne Bonnet, ethnologue, Monique Carlier, ethnologue, Laurent-Sébastien Fournier, ethnologue, Nora Aceval, conteuse, Marc Aubaret, ethnologue

Plus d’infos : http://www.euroconte.org/CMLO/Programmation

- LA NEWSLETTER DE LA COMPAGNIE CATHERINE ZARCATE

C’est nouveau, c’est décidé avec la rénovation du site internet : on envoie une lettre d’info de manière mensuelle !!
Inscrivez-vous ! Faites-la circuler pour que d’autres s’inscrivent ! N’hésitez pas à réagir à son contenu : les avis sont les bienvenus !

PROCHAINEMENT
Stages, Spectacles, Rencontres, Festival

- Prochains stages pratiques :

A vos tablettes, les dates des prochains stages viennent d’être arrêtées !!

> STAGE "ART DU CONTEUR", niveau intermédiaire : les 09 et 10 février 2013, à Paris ou Montreuil ; Renseignements et inscriptions : info@catherine-zarcate.com

> STAGE "LES RYTHMES DE L’ORALITE / L’ORALITE PAR LE RYTHME", niveaux approfondissement, confirmé et avancé : les 06 et 07 avril 2013, à Paris ou Montreuil ; Renseignements et inscriptions : info@catherine-zarcate.com

- "Conte tibétain" (titre provisoire) :

Quelle parole faire entendre en notre monde souffrant où des petits enfants sont de nouveau tués de sang froid ? Ce conte pose la question sans évitement et sa sagesse crée un espace de paix.

« Deux enfants, aux prises avec l’adversité d’une reine-ogresse, traversent seuls les cimes, entourés de l’amour de leur mère par-delà la mort - comme une présence divine de la déesse Tara. Le contact avec leur bonté et leur innocence éveille la conscience des pires adversaires. Mystère bouddhiste à l’origine, ce récit émouvant est habité d’un sentiment de vastitude et de superbes images des hauteurs : grand vent d’espace ! »

Au Tibet, ce récit était joué théâtralement et considéré comme vrai. Contrairement à nos propres récits merveilleux, ce sont les prises de conscience qui dénouent l’action. La bonté pourrait-elle nous toucher assez profondément pour nous faire croire au merveilleux ?

Venez découvrir ce nouveau Spectacle les 16 et 17 février 2013, au Centre Mandapa (Paris 13), lors du festival "Contes d’Hiver". Plus d’infos : http://www.centre-mandapa.fr/

- "Les Poulets Guerriers"

viennent à la rencontre du public dans le cadre du Prix des Incorruptibles ! Ouverture des inscriptions : mi-septembre.
Plus d’infos sur : http://www.lesincos.com/

- Festival BOCA DO CEU :

Rendez-vous au Brésil, du 10 au 16 septembre prochain, lors du 6e festival international Boca do Céu, à São Paulo !

Pour Regina Machiato, conteuse brésilienne à l’origine de ce projet, la raison d’être du conte est l’apprentissage. Ce festival est né de l’envie de rencontres et de partage, et tout particulièrement de l’envie de faire se rencontrer les conteurs brésiliens et les conteurs professionnels, expérimentés, venant d’autres coins du monde ...

Ce festival contribue à la transmission de l’art de la parole. Cette année il est organisé autours de cinq thèmes principaux :
· Sagesses Traditionnelles, concernant notre héritage traditionnel, nos racines africaines, indigènes et ibériques. Cela touche aussi la relation entre les narrations traditionnelle et contemporaine.
· Urgences sur l’art de raconter des histoires à des personnes en situation de privation.
· L’art de la narration devant le miroir, qui concerne la nature de notre art. La pratique, les concepts et la narration en tant que telle.
· Le conteur et le clown, qui se réfère à l’apprentissage que tout artiste doit recevoir de l’autre.
· L’art de raconter des histoires dans l’éducation, dirigé aux professeurs et leurs élèves.

Toutes les infos, le programme, les participants, tout est là : http://www.bocadoceu.com.br/html/2012_tema.html

A LIRE

C’est tout frais, c’est une excellente nouvelle : l’ouvrage LES POULETS GUERRIERS a été sélectionné par le Prix des Incorruptibles 2012 !!!

Lisez-le ! Re-lisez-le !
Offrez-le !!

Les Poulets Guerriers, éditions SYROS.
Album illustré par Elodie Balandras, paru en février 2011
« Il était une fois, dans un village, en Afrique, des poulets adolescents. Ils ont décidé de partir sur le sentier de la guerre ! Ils se sont fait des peintures de guerre, ont coiffé leur crête en crête avec du gel, ont bombé le torse et ont traversé le village en file indienne. Un petit poussin les voit et crie : "Je peux venir avec vous, s’il vous plaît ? Je peux venir avec vous ?" »