Nous rappelons à chacun que ces éditos appartiennent à Catherine Zarcate. Ces textes ne seront réellement publics qu’une fois édités. Nous cherchons un éditeur... En attendant, le partage, même d’extraits, sur réseaux sociaux est interdit. De même, ne pas les transmettre par internet à vos amis. Nous faisons confiance à nos lecteurs pour leur respect de la propriété intellectuelle. Merci de votre collaboration !

Les Anciennes Lettres d'Infos
Septembre 2018 - Juillet / Août 2018 - Juin 2018 - Mai 2018 - Avril 2018 - Mars 2018 - Février 2018 - Janvier 2018 - Décembre 2017 - Novembre 2017 - Octobre 2017 - Septembre 2017 - Juillet/Aout 2017 - Juin 2017 - Mai 2017 - Avril 2017 - Mars 2017 - Février 2017 - Janvier 2017 - Décembre 2016 - Novembre 2016 - Octobre 2016 - Septembre 2016 - Juillet/Août - Juin 2016 - Mai 2016 - Avril 2016 - Mars 2016 - Février 2016 - Janvier 2016 - Décembre 2015 - Novembre 2015 - Octore 2015 - Septembre 2015 - Juillet-Aout 2015 - Juin 2015 - Mai 2015 - Avril 2015 - MARS 2015 - Février 2015 - Janvier 2015 - Décembre 2014 - Novembre 2014 - Octobre 2014 - Septembre 2014 - Juillet / Août 2014 - Juin 2014 - Mai 2014 - Avril 2014 - Mars 2014 - Février 2014 - Janvier 2014 - Décembre 2013 - Novembre 2013 - Octobre 2013 - Septembre 2013 - Juillet-Août 2013 - Juin 2013 - Mai 2013 - Avril 2013 - Mars 2013 - Février 2013 - Janvier 2013 - Décembre 2012 - Novembre 2012 - Octobre 2012 - Septembre 2012 - Juillet 2012 - Juin 2012 -
Edito

Les mots : Envergure, Nid et Rugby

« Offrir à son conte un espace/temps d’essai avant prestation. Un temps libre d’effort, de recherche, de réussite programmée. Un temps d’essai « pour rien ». Un temps pour lancer les mots dans l’air et voir où ils vont, où ils nous emmènent, ce qu’ils font quand ils sont vivants, prononcés, lancés, comment ils s’organisent ensemble tous seuls. La tête a de grandes idées sur les mots ; mais les mots font ce qu’ils veulent ! Il faut donc les laisser nous surprendre et contempler leurs inventions !

Les mots aiment qu’on leur offre un vaste espace, une salle de danse où évoluer gracieusement. C’est leur rêve. Ils prennent nos palais de bouche pour des coupoles sous projecteurs. Ils espèrent s’y unir en des combinaisons nouvelles et inouïes, se percuter en trouvailles éblouissantes, cueillir dans l’invisible les résonances les plus fines, ou bien se retrouver soudain seul sur le devant de la scène, unique, parfait, telle une diva crevant l’écran !

Oui, les mots sont des stars. Ils aiment les conteurs qui les aiment tant, certes. Mais plus encore, ils aiment l’air ! Cet air qu’on bouge autour de nous quand on ouvre les bras et tournons sur nous-mêmes. Cet espace, les mots le veulent aussi ; un espace pour évoluer, vibrer, être porté, sentir leur portée... Les mots aiment cette largeur, cette vastitude, cette amplitude qu’on ressent quand où on est encore seul avec soi-même dans l’espace, avant de rencontrer l’autre : l’envergure.

A l’écrit aussi, les mots ont une envergure. Ce sont les espaces blancs qui les séparent. Le blanc est le nid du mot. Chaque mot y engrange tout ce qu’il veut dire, en plus de lui-même… Bien sûr, les mots savent que le blanc des marges et des lignes est une lumière sur laquelle ils dansent…Seuls les poètes savent mettre en valeur, à l’écrit, les différentes envergures des mots, en laissant des blancs inégaux.

Eh ! bien, quand on raconte, c’est pareil, sauf que c’est dans notre air, notre respiration, notre souffle, notre rythme, que les mots trouvent leur espace et dans nos silences qu’ils placent leurs nids. Les mots sont contents, quand un conteur laisse jaillir du silence les secrets de leurs nids !

Mais les mots aiment aussi rire et apprécient les délires du conteur, sa faconde, son goût immodéré des énumérations interminables, ses descriptions exhaustives, ses débordements improbables, ses allitérations risquées et autres gourmandises verbales. Bref, si les mots se retrouvent soudain amalgamés en un gros paquet, serrés les uns contre les autres, emmêlés, collés sans espace aucun, ils en sortent en s’ébrouant et remarquent avec un flegme tout britanique : « Waohh ! Bonne séance de Rugby ! »

Catherine Zarcate

FORMATIONS
JPEG - 18.2 ko

Atelier annuel

Printemps 2018/ printemps 2019
L’Atelier des Lents - Atelier d’Élan

Cet atelier est Confirmé et complet .

Niveau avancé et professionnel
Direction : Catherine ZARCATE
Dates modifiées et première session (avril) encore modifiable
ANNÉE 2018/1019 : 23 et 24 avril 2018 ; 25 et 26 juin 2018 ; 17 et 18 septembre 2018 ; 19 et 20 novembre 2018 ; 14 et 15 janvier 2019 ; 18 et 19 mars 2019
6 sessions. 108h de formation.
Détails sur notre site : www.catherine-zarcate.com

Demandez le programme détaillé et le contenu pédagogique  : info@catherine-zarcate.com

L’Atelier des Lents/d’Élan a pour objectif d’accompagner des projets qui sont ancrés à la fois dans la modernité et la beauté du patrimoine (contes merveilleux, mythes, épopées, etc.).
Le travail se fonde sur un équilibre entre pratique et recherches approfondies.
L’ambiance est tranquille, chaleureuse et sans jugement. On prend le temps de comprendre, essayer et rêver.
L’Atelier est annuel et a lieu tous les deux mois, les lundis et mardis.

TARIFS :
- « Individuel » : 1150 € TTC les 6 sessions.
- Prise en charge AFDAS : frais pédagogiques : 2392 € TTC (2000 euros HT) pour les 6 sessions. 108 heures de formation.

Consultez la page des témoignages ici !


Stages débutants : "S’essayer à conter à partir de l’Écrit" "

24 et 25 mars 2018
Ce stage est confirmé et complet
ET
"S’essayer à conter à partir de l’ORAL" : 5 et 6 mai 2018
INSCRIPTIONS OUVERTES

Direction : Catherine ZARCATE

Effectif : 10 personnes maximum
Lieu : Paris 11é ou Montreuil (93100)
Durée : 2 jours, de 9h30 à 17h30 environ

Tarifs : individuels 220 € ttc / formation permanente 440 € ttc(14h de formation).
N° organisme formateur : 117 529 826 75

Renseignements, demande de document détaillé, inscription : info@catherine-zarcate.com


Stage "Le Conteur, cet homme orchestre"

Niveau "INTERMÉDIAIRE"

Les 2 et 3 JUIN 2018 - stage confirmé

Formatrice : Catherine ZARCATE

VOIR TOUTES INFOS SUR SA PAGE : stages et formations puis intermédiaire.

Effectif  : 11 personnes - Lieu : Paris 11é métro Parmentier
Durée et horaires  : 2 jours, de 9h30 à 17h30 environs.
Tarifs  : en individuel : 220 € TTC. Arrhes à verser à l’inscription : 110 € remboursés en cas d’annulation – Formation Permanente : 400 € HT (440 € TTC) - 18 h de formation.

Renseignements  : info@catherine-zarcate.com

Salon Mythique

"LE PONT DES HÉROS - ÉTUDE DE JOSEPH CAMPBELL"
3 ou 4 jours
NOUVEAU, ORIGINAL, POUR PASSIONNES PARTICIPATIFS
}

Dates : Pont de la Toussaint. du jeudi 1er novembre 2018 à 12h, au dimanche 4 novembre à 13h (horaires modifiables selon calendriers et régions des participants).
En cas de suite : Pont de l’Ascension 2019.

Accès : non débutants.
Horaires : jeudi : de 12h à 17h. Vendredi et samedi : de 9h45 à 17h. dimanche de 9H45 à 13h.
Effectif  : 9 inscrits maximum. Confirmation dès 4 inscrits.
Tarif  : 75 euros jusqu’à 4 inscrits ; puis 60 euros à 5 ; puis 50 euros dès le 6è inscrit et 33 si 9 ! - repas de midi non inclus. En auberge espagnole le jeudi.
Lieu : chez Catherine Zarcate - Paris.

Catherine lance sont premier "Salon Mythique" et propose de passer le Pont de la Toussaint dans son salon à étudier ensemble, chacun apportant ses mezzés, sa culture et ses lumières, le livre "Les Héros sont Éternels" (ou Le Héros aux Mille Visages") de Joseph Campbell, qui servit de mode d’emploi à Georges Lucas pour créer Stars Wars.

Entrant dans une vision globale des mythes, tous pays mêlés, pour en tirer les invariants, le livre n’est pas si facile à lire tout seul. Mais à plusieurs - et avec le secours de la bibliothèque de Catherine si besoin - on devrait pouvoir mieux s’y plonger et voir de près comment fonctionnerait un récit moderne qui suivrait les archétypes du patrimoine. Cette étude pourrait susciter émerveillement, résonances et rêveries - voire générer des chefs d’œuvre !

Le tarif volontairement modeste de ces 4 jours et le lieu privé de ces rencontres indiquent clairement que ceci n’est pas un stage où Catherine dispenserait un contenu, mais bien un cercle d’études et de recherches partagées, entre gens passionnés et actifs.

Si ce projet naît et appelle une suite, elle se fera au pont de l’Ascension.
N’hésitez pas à vous renseigner  : info@catherine-zarcate.com