- Catherine Zarcate conte depuis trente cinq cinq pour adultes et enfants dès 7 ans ; elle fait partie des pionniers du renouveau du conte.

Elle aime les vastes fresques autant que les récits intimistes. Ses contes préférés sont ceux qui unissent la profondeur et l’humour.

- Catherine Zarcate, conteuse, écoute.
Elle écoute le silence que les gens font ensemble quand elle conte.
Cette respiration du public, cet apaisement, cette manière de s’installer comme pour longtemps, fondent sa joie.

- Catherine Zarcate a axé ses propres recherches artistiques autour du travail vocal, de l’énergie de la parole, du mouvement, et s’est formée auprès de danseurs contemporains et chanteurs :

- Travail Vocal : formation en continu sur plus de dix années :
Chant carnatique (tradition Inde du Sud) avec Nageshwara Rao (France et Inde), puis Chant Dhrupad avec Steve Leclerc.
Stages et ateliers réguliers avec Tamia, recherches vocales ;
Ateliers du "Roy Art Théâtre" (France, Jérusalem),
Chants polyphoniques et multi-ethniques avec MC. Valez du "Théâtre Nomade" (Lierre Théâtre),
Chant arménien avec Virginia et Aram Kerovpyan (Sayat Nova),
Stages avec Michèle Georges ;
Cours avec Jean Paul Baget (chef de chœur),
Elle utilise dès lors le chant pour s’échauffer avant chaque Spectacle et chante sur scène dans certains Spectacles.
Stage chant dionysiaque à Giving Voice, (Angleterre).
Chant choral avec Ania.
Stages de chants tsiganes avec Khristine Delahaye.
Apprentissage et pratique de nombreux Chants traditionnels brésiliens.

- Recherches sur le mouvement et la danse avec les danseurs Gladys Sanchez, Claude Magne, Christine Burgos, Sylvain Prunenec ;

- Recherches et formations durant plusieurs années en contact avec les traditions orales vivantes du Brésil (danses, chants, traditions autour de la perception de la nature ; suit des cours autour de la notion "d’orixas" et ses implications psychologiques).

- Marc Buléon, lors de son Festival "Paroles de Partout" en 2010 a eu l’amitié de la présenter ainsi à son public : "Catherine Zarcate est une grande dame. Son répertoire est immense ; elle peut conter des nuits entières. Nul besoin d’atours pour ses histoires ; tout vient de l’intérieur : un savoir profond, ancien peut-être, qui donne l’impression qu’elle a toujours été là et qu’elle sera toujours là. Une évidence".

- Études/premier métier :
Maitrise de psychopathologie clinique. Elle entre à 22 ans - d’abord en bénévole puis en CDI jusqu’en 80 - dans un lieu d’antipsychiatrie très atypique et plein de liberté, inspiré des mouvements de 1968, où elle s’occupe d’enfants psychotiques et anime (avec d’autres) un atelier de contes. Elle n’y exercera jamais le métier de psychologue dans sa forme classique.