Nous rappelons à chacun que ces éditos appartiennent à Catherine Zarcate. Ces textes ne seront réellement publics qu’une fois édités. Nous cherchons un éditeur... En attendant, le partage, même d’extraits, sur réseaux sociaux est interdit. De même, ne pas les transmettre par internet à vos amis. Nous faisons confiance à nos lecteurs pour leur respect de la propriété intellectuelle. Merci de votre collaboration !

Les Anciennes Lettres d'Infos
Septembre 2018 - Juillet / Août 2018 - Juin 2018 - Mai 2018 - Avril 2018 - Mars 2018 - Février 2018 - Janvier 2018 - Décembre 2017 - Novembre 2017 - Octobre 2017 - Septembre 2017 - Juillet/Aout 2017 - Juin 2017 - Mai 2017 - Avril 2017 - Mars 2017 - Février 2017 - Janvier 2017 - Décembre 2016 - Novembre 2016 - Octobre 2016 - Septembre 2016 - Juillet/Août - Juin 2016 - Mai 2016 - Avril 2016 - Mars 2016 - Février 2016 - Janvier 2016 - Décembre 2015 - Novembre 2015 - Octore 2015 - Septembre 2015 - Juillet-Aout 2015 - Juin 2015 - Mai 2015 - Avril 2015 - MARS 2015 - Février 2015 - Janvier 2015 - Décembre 2014 - Novembre 2014 - Octobre 2014 - Septembre 2014 - Juillet / Août 2014 - Juin 2014 - Mai 2014 - Avril 2014 - Mars 2014 - Février 2014 - Janvier 2014 - Décembre 2013 - Novembre 2013 - Octobre 2013 - Septembre 2013 - Juillet-Août 2013 - Juin 2013 - Mai 2013 - Avril 2013 - Mars 2013 - Février 2013 - Janvier 2013 - Décembre 2012 - Novembre 2012 - Octobre 2012 - Septembre 2012 - Juillet 2012 - Juin 2012 -
Edito décembre 2014
PNG - 75.7 ko

Le Merveilleux

« En cette période où il est question de lumière, j’aimerais parler du Merveilleux.
Le Merveilleux n’est pas seulement une catégorie de contes. C’est un état de l’être en connexion avec la nature. Il y a des portes à franchir, pour atteindre le Merveilleux, comme dans un conte il y a des épreuves à passer. Il y a des silences à inviter. Une observation et une présence à ce qui nous entoure, également, qui vient de l’ouverture du cœur. Dans cette qualité, tout peut advenir.

Comme Philémon, le héros de bande dessinée du regretté Fred, laissons à la porte l’incrédule qui ne peut faire le voyage. Car pour voyager dans le Merveilleux, la première chose requise est la naïveté, la candeur, la douceur d’accueil du tout possible, le sourire du « pourquoi pas ». Sans cela, les fées resteront cachées sur votre passage, les arbres ne murmureront pas à vos oreilles ni ne caresseront vos joues, les animaux sauvages ne croiseront pas votre route en venant vous porter un message intime, la fleur ne sera qu’une fleur, le rocher qu’un rocher, la fourmi sans présence. Vous ne connaitrez pas la coïncidence du moment juste. Et tant pis pour vous !

Mais si vous ouvrez vos écoutilles - vos antennes d’écoute invisibles - et faites taire la ronde de vos peurs-compagnes qui dansent autour de vous et vous séparent - peur du ridicule, de l’inconnu, de ne rien sentir, ne pas comprendre - si vous tendez vos sens vers l’au-delà de leur cercle, la nature va vous toucher, au sens fort du terme.

La nature vraie. Pas la nature-paysage-esthétique qui reste extérieure. La nature à laquelle vous participez et appartenez par votre corps-esprit même. Faites confiance. Elle va vous contacter, vous ouvrir ses infinis. Alors, quand vous reviendrez de votre voyage, si vous cherchez à en témoigner, vous constaterez que vos mots trouvent naturellement la forme du conte, comme la meilleure possible pour vous exprimer. C’est cela, aller à la source du Merveilleux : en constater l’intime vérité. »

Catherine Zarcate

PROCHAINEMENT
Spectacle

Jeudi 04 décembre 2014 à 11h et à 14h30, à Puiseux (95) :

La Pierre à Contes
Contes traditionnels du monde revisités avec humour et tendresse

« La pierre à contes est une pierre-fée : quand on la touche elle émet une onde qui attire les Contes. Il faut dire qu’ils vivent dans leur village, là bas, très loin, près des étoiles. Alors ils descendent et s’installent, car ils adorent être racontés ! Invisibles mais bien présents, djinns et sultans, poulets guerriers et chat tigré, reine maline et marchand de fèves, poisson doré et morceau de plomb… tous sont là ! »
en savoir plus >

Durée : 45 min, dès 6 ans

Séances scolaires dans le cadre du Festival Croc’ en Contes !

FORMATIONS

Atelier annuel

Printemps 2015 / Printemps 2016
L’Atelier des Lents - Atelier d’Élan

Catherine Zarcate lance un Atelier annuel, les lundis et mardis tous les deux mois environs, se proposant d’accompagner des projets, des rêves de dire, émanant de personnes aimant le patrimoine immatériel de l’humanité : contes, mythes, épopées.
Texte de présentation de l’atelier, modalités d’accès, dates, tarifs et autres renseignements dans le document téléchargeable suivant : >> TÉLÉCHARGER

Accès facilité aux anciens stagiaires des Vosges (voir document téléchargeable).
Le programme Afdas avec le contenu détaillé est en préparation. Ce document sera disponible sur demande à : info@catherine-zarcate.com


Premier et dernier du genre, stage de niveau débutant :

Découverte du conte : s’essayer à raconter à partir de l’écrit
prochaines dates > 13-14 décembre 2014
en savoir plus >>

A Montreuil, 12 personnes maximum, 2 jours de 9h30 à 17h30. Tarif : 220 €
Stage confirmé

Renseignements et inscriptions : info@catherine-zarcate.com

J’AIME

Coquelicot
Anne Sylvestre

Pour ceux qui aiment les mots, la douceur, l’humour et le cœur de la célèbre chanteuse Anne Sylvestre, voici un beau cadeau à offrir, à s’offrir :

Coquelicot et autres mots que j’aime, chez Points, collection Le Goût des Mots, dirigée par Philippe Delerm.

en savoir plus >

JE RECOMMANDE

Jeu de Noël

le Cadeau Imaginaire

En cette période d’excès commercial, une douce résistance : ce jeu de Noël que j’avais inventé et mis en ligne sur mon ancien site. J’ai eu, à l’époque, tant de remerciements pour les ambiances qu’il crée que je vous le redonne, c’est le moment ! Les variantes sont nombreuses. Bonne soirée garantie !

Achetez un ou des rouleaux de papier cadeau ; coupez-le en petits carrés ; distribuez-les à vos invités.

Chaque invité écrit au dos de chaque carré un cadeau imaginaire, mirifique, splendide, délirant, sans limitation de budget, un truc formidable, un rêve, ou une rigolade. Variantes : chacun les prépare à l’avance chez soi, ça laisse le temps d’y réfléchir. Ou les deux : chez soi et ici.

On plie les cadeaux en quatre et on les met dans un chapeau.

On fait tourner le chapeau (bien mélangé) et chacun tire un cadeau (variante : un enfant tire et donne à qui il veut, etc.). Celui qui a le papier en main le lit à voix haute (variante : quelqu’un le lui lit, ce qui permet de glisser facilement sur cette autre variante : le cadeau ciblé : quelqu’un offre un cadeau imaginaire à quelqu’un de précis). Je vous laisse varier à l’envie… Mais toujours on arrive à :

Exclamations, rires, surprises, rêveries, super ambiance ! On continue jusqu’à vider le chapeau ou voir arriver le rôti sur la table !…. Bonne fête !

JE PARTAGE

Il m’arrive de recevoir des retours, des remerciements, des échos à mes « éditos ». Le mois dernier, j’ai reçu un si beau texte de Pierre Deschamps, que j’ai éprouvé le vif désir de le partager avec vous. C’est ainsi que naît cette nouvelle rubrique «  Je partage » !


Suite à ta dernière newsletter.

J’ai coutume de dire que je suis extrêmement rapide dans mes recherches et mon « écriture » (au sens oral du terme) et extrêmement lent dans mes choix. J’y vois une illustration de tes propos.

Tout commence dans cet instant. Ce creux qui précède l’acte.

Je repense à Simenon qui écrivait ses Maigret en 5 ou 7 jours après avoir défini, non pas l’intrique, mais la généalogie, la psychologie, la complexité de chacun de ses personnages. Il n’avait ensuite plus qu’à se « laisser porter » par ceux-ci…

>> LIRE LA SUITE