Nous rappelons à chacun que ces éditos appartiennent à Catherine Zarcate. Ces textes ne seront réellement publics qu’une fois édités. Nous cherchons un éditeur... En attendant, le partage, même d’extraits, sur réseaux sociaux est interdit. De même, ne pas les transmettre par internet à vos amis. Nous faisons confiance à nos lecteurs pour leur respect de la propriété intellectuelle. Merci de votre collaboration !

Les Anciennes Lettres d'Infos
Septembre 2018 - Juillet / Août 2018 - Juin 2018 - Mai 2018 - Avril 2018 - Mars 2018 - Février 2018 - Janvier 2018 - Décembre 2017 - Novembre 2017 - Octobre 2017 - Septembre 2017 - Juillet/Aout 2017 - Juin 2017 - Mai 2017 - Avril 2017 - Mars 2017 - Février 2017 - Janvier 2017 - Décembre 2016 - Novembre 2016 - Octobre 2016 - Septembre 2016 - Juillet/Août - Juin 2016 - Mai 2016 - Avril 2016 - Mars 2016 - Février 2016 - Janvier 2016 - Décembre 2015 - Novembre 2015 - Octore 2015 - Septembre 2015 - Juillet-Aout 2015 - Juin 2015 - Mai 2015 - Avril 2015 - MARS 2015 - Février 2015 - Janvier 2015 - Décembre 2014 - Novembre 2014 - Octobre 2014 - Septembre 2014 - Juillet / Août 2014 - Juin 2014 - Mai 2014 - Avril 2014 - Mars 2014 - Février 2014 - Janvier 2014 - Décembre 2013 - Novembre 2013 - Octobre 2013 - Septembre 2013 - Juillet-Août 2013 - Juin 2013 - Mai 2013 - Avril 2013 - Mars 2013 - Février 2013 - Janvier 2013 - Décembre 2012 - Novembre 2012 - Octobre 2012 - Septembre 2012 - Juillet 2012 - Juin 2012 -
Edito

Pensées sur l’art, extraites de l’Atelier des Lents.

« Voici quelques paroles méditatives, issues des réflexions qui naissent à l’Atelier des Lents.

Questionner le vide est une démarche artistique.

Quand l’être intime ne s’exprime pas, il n’y a pas d’art.
Ce lieu intime, intérieur, concerné par l’art, est celui qui a généré le choix d’engager notre vie en tant que professionnel. Ce noyau a besoin de s’exprimer dans nos œuvres. Il se tient au centre, comme le jaune de l’œuf, protégé par une forme. De l’intérieur, il garantit la vie et transparait dans la forme, l’éclairant et la fertilisant.
Bien que j’aie donné cette image de l’œuf, aucune image ne peut contenir la finesse de l’acte artistique.

Dans tout acte artistique il y a nécessairement la pensée de l’autre : on cherche à aboutir une forme jusqu’à ce qu’elle soit « bonne pour l’autre ». Sans cette destination, il n’y a pas d’art, et le travail de fond reste du développement personnel. Tant qu’il y a de la décharge, cela indique simplement qu’on n’a pas encore trouvé cette forme bonne pour l’autre.

Le juge ne menace pas ce lieu intime car il ne naît qu’en lien avec le désir de plaire et/ou en réaction à la recherche de résultat. Ces zones là sont plus superficielles.

Se fonder
Il arrive qu’on doive retourner plusieurs fois sur ce lieu intérieur de notre fondation en tant qu’artiste professionnel pour s’y refonder, reprendre un élan, relancer une impulsion pour le cycle suivant. Ce lieu est si vivant qu’il génère tous nos choix successifs.

La légitimité
Qu’est-ce qui légitime un conteur pour dire tel conte ?
Le sang, bien sûr. Mais doit-on s’y restreindre et ne dire que les récits issus de notre communauté de naissance ? Ce serait bien triste ! Personnellement, je vise d’autres légitimations, tout en reconnaissant la force de vérité indéniable du corps.
L’affinité légitime une œuvre lorsqu’elle est associée à un travail approfondi.
Enfin, ce qui nous légitime le mieux - et apaise d’ailleurs le questionnement - c’est lorsqu’on réussit à établir cette connexion entre l’être intime et le récit. Un sentiment d’unité subtile s’en dégage. On a le sentiment de s’exprimer vraiment et, en même temps, la matière du récit est extrêmement bien servie. C’est pourquoi il est si important de chercher à parler avec ce qu’on est au plus profond de soi. »

Catherine Zarcate

Prochainement

le samedi 14 janvier 2017 à 20h à PARIS 13
Dans le cadre du festival "Paroles d’hiver," au Centre Mandapa

Catherine Zarcate raconte
"La Colombe en Or"

"c’est avec une grande joie que je reprends ce récit, qui résonne si bien actuellement. Il nous fera du bien ! ".

"Un tisserand part en quête pour restaurer l’arc en ciel. Guidé par une divine Colombe en Or, il rencontre trois autres artistes. C’est tous ensemble, en unissant leurs rêves, qu’ils parviennent à accomplir l’impossible..

Ce récit est une vision pour demain qui propose une réelle voie face aux impasses du monde d’aujourd’hui : si nous unissions nos rêves et que chacun soit conscient qu’il compte, nous ferions advenir un avenir sain pour notre planète et ses habitants. "

Librement inspiré d’un récit de tradition juive. Spectacle créé en résidence, régions Aquitaine et Ile de France- 1998.

- Public : pour Adultes et enfants dès 10 ans.
- Durée : 1h30.

6 rue Wurtz Paris 75013 métro Glacière
Réservations  : reservation@centre-mandapa.fr

Téléchargez le programme complet du festival Contes d’Hiver au Mandapa !


CATHERINE ZARCATE raconte A MONTREUIL en FÉVRIER 2017
dans le cadre du Festival Contes en Stock

Le mardi 7 février à 20h30 au Théâtre Municipal Berthelot
Catherine Zarcate raconte
"Les Fils Du Vent"

"Il y est question d’une mystérieuse roue des visages, d’un corbeau à Paris, de l’immensité de la terre dans les yeux des Gitans, d’une mystérieuse Kakou, et des hommes tâchés... Retour ligne manuel
Bref, une brèche s’est ouverte, où passa comme un vent l’esprit des Gitans..."
- Durée : 2h00
- Public : pour adultes et adolescents (dès 15 ans).

Théâtre municipal Berthelot : 6 Rue Marcelin Berthelot, 93100 Montreuil - Métro : Croix de Chavaux
Les réservations se font sur le mail :" resa.berthelot@montreuil.fr"
ainsi qu’au tél : 01 71 89 26 70

téléchargez le programme complet du festival !


Le Mercredi 8 février à 15h au Théâtre Municipal Berthelot :
Rencontre/Causerie avec la conteuse

La conteuse nous fait partager ses cheminements créatifs et nous parle de sa pratique de l’art du conte depuis de nombreuses années .
Entrée libre sur réservation

Les réservations se font sur le mail : resa.berthelot@montreuil.fr
ainsi qu’au tél : 01 71 89 26 70
téléchargez le programme complet du festival !


Le samedi 11 février à 15h à la Bibliothèque Municipale R. Desnos
dans le cadre du Festival Contes en Stock

Catherine Zarcate raconte

"Les Contes de l’Inde"

"Tout commence sur l’arbre du Singe, avec le Crocodile dessous ; ou bien sur la route du brahmane et sa vache, où se cachent un voleur et un démon. On arrive sain et sauf en ville, pour découvrir un petit garçon de cinq ans plus malin qu’un juge. On fait un court détour chez un Vampire, pour faire semblant d’avoir peur en écoutant une de ses histoires. Et on finit en beauté avec les plus célèbres épisodes de l’histoire du bébé bleu, Krishna, le dieu de l’amour, qui dégomme les démons dès l’âge de 8 jours !"

- Pour enfants dès 7 ans
- Durée : 1h15 environs

Bibliothèque Municipale Robert Desnos
14 Boulevard Rouget de Lisle, 93100 Montreuil - Métro Mairie de Montreuil
Renseignements : 01 48 70 64 05
téléchargez le programme complet du festival !

Formations

Atelier annuel

Printemps 2017/ Printemps 2018
L’Atelier des Lents - Atelier d’Élan

Dates : ANNÉE 2017/2018  : 24 et 25 avril 2017 ; 26 et 27 juin ; 11 et 12 septembre 2017 ; 13 et 14 novembre 2017 ; 8 et 9 janvier 2018 ; 12 et 13 mars 2018

Rejoignez l’Atelier annuel que poursuit Catherine Zarcate, les lundis et mardis tous les deux mois environs et qui propose d’accompagner vos projets, vos rêves de dire. Les projets qui ont leur place dans cet atelier concernent des sujets issus du répertoire, ce qu’on appelle "la matière des contes", bref du patrimoine immatériel de l’humanité : contes merveilleux et autres, mythes, épopées.
Le travail est fait de recherches approfondies autant que de pratique, l’ambiance est tranquille. L’ensemble des travaux est enrichissant et passionnant. L’atelier des Lents, une certaine manière de travailler qui change tout.

Renseignements et inscription : info@catherine-zarcate.com


Stage débutant

« Découverte du Conte : s’essayer à raconter à partir de l’écrit »

- PROCHAINES DATES : les 4 et 5 mars 2017

Ce stage se remplit bien et sera confirmé bientôt. Il reste quelques places.

Direction : Catherine ZARCATE

Public : niveau débutant.

Avant de vous inscrire, il est nécessaire d’avoir écouté la conteuse sur scène, en CD, ou en ligne aux Éditions Oui’Dire pour vérifier que c’est bien le style qu’on choisit.

- Entre émerveillement, poésie, rêverie, émotion et solidité, stabilité, rigueur, c’est tout l’art du conteur, son équilibre et ses bases que les stagiaires appréhenderont dans cette initiation, expérimentant le chemin à parcourir pour rendre vivant un conte lu dans un livre.

Objectifs : Comment lire un conte pour laisser monter les images d’emblée et créer son « film » à partir duquel on trouvera aisément comment dire le conte. Retour ligne manuel
Quitter l’écrit, tout en respectant fidèlement son contenu ; trouver la vivacité de l’oralité, ne pas fixer ni figer la parole ; découvrir « la matière des contes » (les images et symboles dont ils sont faits, tout autant que les structures qui les organisent) ; recevoir les repères pour choisir ses propres contes à l’avenir.

Pédagogie : La formatrice remettra au stagiaire, lors de son inscription, un dossier pédagogique contenant : 3 versions d’un unique conte merveilleux. L’imprimer et l’apporter.

Programme :

Jour 1 :Retour ligne manuel
- Jeu des prénomsRetour ligne manuel
- Travail de rêverie « du texte au film » : Lire le conte pour parvenir à le « rêver » : expérimenter la manière de lire qui facilite l’oralité. Allers retours entre rêveries et relectures : laisser monter les images. Retour ligne manuel
- Personnages et situations : se poser les bonnes questions. Repérer les moments clés. Retour ligne manuel
- Le merveilleux : définition, poésie. Sentiments et symboles (percevoir le mystère, la beauté, l’inexplicable, la finesse symbolique inscrite dans la structure de ces récits immémoriaux). Comparaison des versions ; Échanges et partages ; percevoir l’espace de liberté du conteur...

Jour 2 : Retour ligne manuel
- Travail du « film aux mots » : durant cette journée, les stagiaires s’entraîneront de manière ludique (car sans temps de latence réelle) à raconter des extraits du conte où leur vision est la plus précise. On s’émerveillera alors de diversité des styles.

- Travailler avec ses propres ressources : mémoires sensorielles du stagiaire (sensations, sentiments, humanité, pour comprendre et croquer les caractères des personnages, etc.).

Effectif : 11 personnes maximumRetour ligne manuel
Lieu : PARIS 11 - métro ParmentierRetour ligne manuel
Durée : 2 jours, de 9h30 à 17h30 environ

Tarifs : individuels 220 € / formation permanente 400 € HT (16h de formation).

Renseignements et inscription : info@catherine-zarcate.com


Stage débutant

Stage "Découverte du Conte : s’essayer à conter à partir de l’oralité"
Prochaines dates : 1er et 2 avril 2017 - INSCRIPTIONS OUVERTES

Direction : Catherine ZARCATE

Public : ouvert à tous.

Il est nécessaire d’avoir écouté le style de Catherine Zarcate sur scène ou en CD (éditions Oui’Dire) avant de choisir ce stage pour savoir si c’est bien ce style qu’on choisit pour sa formation.

Objectifs : ce stage permettra au stagiaire de découvrir par l’oreille la musique et la puissance de l’oralité. En redisant un conte qui lui est transmis oralement, il découvrira, en les vivant, les facilités et difficultés de l’oralité. Ce travail sera accompagné d’un bagage de compréhension (ossature du récit, éléments symboliques) pour éviter les erreurs grossières du mode « écouter/redire ». Le stagiaire remarquera comment ces outils soulagent la mémoire. Ces deux pôles – oralité et étude – lui donneront les repères pour agrandir son répertoire de manière fiable et oraliser à son tour ses futurs récits issus de l’écrit.

Programme :
- Écoute : la formatrice transmet oralement le conte 1
- Étude (structure et sens, éléments culturels) : où être précis et fidèle ? Où se sentir libre ?
- Essais : les stagiaires content à leur tour, les uns pour les autres (en mini groupes) des bouts du conte.
Impressions (plaisirs, difficultés, etc.) de l’oralité.
- Réécoute et nouveaux essais.
Même travail pour environs 4 contes.

Effectif : 12 personnes maximum
Lieu : Paris 11é ou Montreuil (93100)
Durée : 2 jours, de 9h30 à 17h30 environ

Tarifs : individuels 220 € ttc / formation permanente 440 € ttc(14h de formation).
N° organisme formateur : 117 529 826 75
Renseignements et inscription info@catherine-zarcate.com