Nous rappelons à chacun que ces éditos appartiennent à Catherine Zarcate. Ces textes ne seront réellement publics qu’une fois édités. Nous cherchons un éditeur... En attendant, le partage, même d’extraits, sur réseaux sociaux est interdit. De même, ne pas les transmettre par internet à vos amis. Nous faisons confiance à nos lecteurs pour leur respect de la propriété intellectuelle. Merci de votre collaboration !

Les Anciennes Lettres d'Infos
Septembre 2018 - Juillet / Août 2018 - Juin 2018 - Mai 2018 - Avril 2018 - Mars 2018 - Février 2018 - Janvier 2018 - Décembre 2017 - Novembre 2017 - Octobre 2017 - Septembre 2017 - Juillet/Aout 2017 - Juin 2017 - Mai 2017 - Avril 2017 - Mars 2017 - Février 2017 - Janvier 2017 - Décembre 2016 - Novembre 2016 - Octobre 2016 - Septembre 2016 - Juillet/Août - Juin 2016 - Mai 2016 - Avril 2016 - Mars 2016 - Février 2016 - Janvier 2016 - Décembre 2015 - Novembre 2015 - Octore 2015 - Septembre 2015 - Juillet-Aout 2015 - Juin 2015 - Mai 2015 - Avril 2015 - MARS 2015 - Février 2015 - Janvier 2015 - Décembre 2014 - Novembre 2014 - Octobre 2014 - Septembre 2014 - Juillet / Août 2014 - Juin 2014 - Mai 2014 - Avril 2014 - Mars 2014 - Février 2014 - Janvier 2014 - Décembre 2013 - Novembre 2013 - Octobre 2013 - Septembre 2013 - Juillet-Août 2013 - Juin 2013 - Mai 2013 - Avril 2013 - Mars 2013 - Février 2013 - Janvier 2013 - Décembre 2012 - Novembre 2012 - Octobre 2012 - Septembre 2012 - Juillet 2012 - Juin 2012 -
EDITO

Poétique des structures 3 : les versions

« Travailler un conte merveilleux à partir de plusieurs versions est devenu synonyme de sérieux. Encore faut-il ne pas s’y perdre - ou alors, au contraire, accepter de s’y perdre totalement. Un des écueils courants consiste à créer un « Golem » ou « Frankenstein » : un montage fait des motifs préférés issus de versions différentes. Apparemment, ça colle, mais le résultat reste stupidement mécanique. C’est qu’on aura assemblé des détails qui ne se mélangent pas bien au plan symbolique. La cohérence du conte en est perdue et crie silencieusement par en-dessous. Le conteur qui entend ce cri structural commence à avoir une bonne « oreille de pierre1 ».

Pour aller plus loin, une ruse consiste à trouver tant de versions qu’on en arrive au vertige. L’abondance crée un chaos et « on mélange tout ». Parfait ! C’est le but ! Il faut alors l’accepter et le chérir, le temps nécessaire. En parallèle, on muse vers les plans mythologiques, historiques, sociologiques et autres « iques », sous-jacents à notre conte ; on rend visite à ses voisins dans la classification mondiale des contes d’Aarne et Thomson - dans laquelle Cendrillon s’appelle T.510 A et Blanche-Neige T.709 (non, ce ne sont pas des noms de robots). On rencontre ses cousins de pays éloignés, on va à des expositions de monstres, zmeu, dragons et autres bestioles - au moins en illustrations.

Au fur et à mesure qu’on élargit nos recherches, les interrelations se multiplient entre les motifs, d’autres profondeurs surgissent et la dimension symbolique commence à se révéler. Une cohérence se fait alors sentir, qui dépasse et englobe les détails divergents des nombreuses versions. C’est là le véritable socle à partir duquel on peut laisser émerger une nouvelle version, qui sera sienne. Ainsi, les choix seront faits bien au-delà du joli ou de la volonté, mais en résonance avec une cohérence qu’on aura perçue.

Je dis « une » cohérence, car la merveille de ces contes, c’est que, dans leurs profondeurs symboliques, cohabitent de nombreuses cohérences. La vie n’a pas qu’un seul lecteur. »

Catherine Zarcate

PROCHAINEMENT

Le samedi 6 février 2016 à 20h à Paris 13

Dans le cadre du Festival des Contes d’Hiver au Centre Mandapa, et des 40 ans du Mandapa,

Programme rare sur Paris ! : - « Les Fils du Vent » , pour adultes et ados dès 15 ans, par Catherine Zarcate

Centre Mandapa - 6 rue Wurtz - 75013 Paris
Réservations indispensables : centremandapa@yahoo.fr
Réservations pour les programmateurs : prod@catherine-zarcate.com


Le dimanche 20 mars 2016 de 14h à 17h à Paris 13

Spectacle de soutien au profit du CMLO
(Centre Méditerranéen de Littérature Orale)
Un monde sans merveilleux est un monde mort
avec :
Thérésa Amoon - Alain Bénédictus - Hamed Bouzzine, Sonia Koskas - Nathalie Krajick - Hélène Loup - Clarence Massiani - Ralph Nataf - Anastasia Ortenzio - Antonietta Pizzorno - Violaine Robert - Catherine Zarcate

Venez nombreux, avec vos enfants dès 7 ans !

Tarifs : plein : 20 € ; réduit : 15 € ; enfants : 10 €
Bénéfice reversé au CMLO (hors frais de fonctionnement du Mandapa).
Dons acceptés (Chèques à l’ordre du CMLO).

Centre Mandapa - 6 rue Wurtz - 75013 Paris - métro Glacière

Réservations : info@catherine-zarcate.com

FORMATIONS

Atelier annuel

Session 2016 /2017 confirmée - Il reste éventuellement une ou deux places selon avancée des dossiers en cours

Printemps 2016/Printemps 2017
L’Atelier des Lents - Atelier d’Élan

Nouvelle date de début de session : 2 mai 2016

Catherine Zarcate poursuit joyeusement cet Atelier Annuel, se proposant d’accompagner des projets, des rêves de dire, émanant de personnes aimant le patrimoine immatériel de l’humanité : contes, mythes, épopées.
Cliquez ici pour télécharger les documents mis à jour sur notre site.

Présentation de projets, demande de renseignements :
info@catherine-zarcate.com


LES 4 ET 5 JUIN 2016 à Montreuil (93)

- Stage pratique, niveau « débutant » : « Découverte du Conte »
Formatrice : Catherine Zarcate

- Stage « Découverte du conte : s’essayer à raconter à partir de l’écrit »

L’objectif de ce stage est de transmettre au stagiaire une méthode de travail pour tirer les contes de l’écrit et commencer à les mener vers une parole vivante.

LES INSCRIPTIONS SONT OUVERTES

Tous Renseignements et inscriptions : info@catherine-zarcate.com


Les 09 et 10 avril 2016 à Montreuil (93) :

- Stage pratique, niveau « débutant « Découverte du conte à partir de l’oralité »
Formatrice : Catherine Zarcate

ce stage permettra au stagiaire de découvrir par l’oreille la musique et la puissance de l’oralité. En redisant un conte qui lui est transmis oralement, il découvrira, en les vivant, les facilités et difficultés de l’oralité. Ce travail sera accompagné d’un bagage de compréhension (ossature du récit, éléments symboliques) pour éviter les erreurs grossières du mode « écouter/redire ». Le stagiaire remarquera comment ces outils soulagent la mémoire. Ces deux pôles – oralité et étude – lui donneront les repères pour agrandir son répertoire de manière fiable et oraliser à son tour ses futurs récits issus de l’écrit.
Cliquez ici pour télécharger les tracts des deux stages débutants (2 tracts).

Stage confirmé -

Renseignements et inscriptions : info@catherine-zarcate.com

J’AIME

En relation avec le Spectacle de soutien, voici quelques mots sur le CMLO :

Le CMLO est un centre de ressource qui rayonne au niveau national et développe depuis 21 ans un travail de fond sur la connaissance et la mise en application du patrimoine oral international. Il assure de nombreuses formations et constitue un fonds thématique permettant d’envisager la littérature orale dans sa dimension interdisciplinaire.

« Très apprécié des conteurs, le CMLO est comme un socle rocheux sur lequel une immense majorité d’entre nous appuient avec confiance leurs recherches artistiques. Il fait partie de nos outils indispensables et participe à la qualité de notre art. Lui offrir notre aide en cette période de difficulté financière n’est que justice ». Catherine Zarcate (Marraine du CMLO)


En résonance avec l’Edito :
Les Éditions Corti ont lancé une magnifique et précieuse collection : « le Merveilleux », un travail exceptionnel où tous les contes sont référencés. Une aide précieuse pour les conteurs qui cherchent des versions.

L’éditrice Fabienne Raphoz a choisi d’offrir en ligne la typologie complète d’Aarne et Thomson. Nous l’en remercions tous.

JE RECOMMANDE

Le Festival « Le Tour du conte en 80 jours »
Centre Mandapa Paris 13
se poursuit en février !
du 19 janvier au 21 février 2016

EN SAVOIR PLUS...


Festival A pas Contés (21)
du 5 au 18 février 2016