Nous rappelons à chacun que ces éditos appartiennent à Catherine Zarcate. Ces textes ne seront réellement publics qu’une fois édités. Nous cherchons un éditeur... En attendant, le partage, même d’extraits, sur réseaux sociaux est interdit. De même, ne pas les transmettre par internet à vos amis. Nous faisons confiance à nos lecteurs pour leur respect de la propriété intellectuelle. Merci de votre collaboration !

Les Anciennes Lettres d'Infos
Septembre 2018 - Juillet / Août 2018 - Juin 2018 - Mai 2018 - Avril 2018 - Mars 2018 - Février 2018 - Janvier 2018 - Décembre 2017 - Novembre 2017 - Octobre 2017 - Septembre 2017 - Juillet/Aout 2017 - Juin 2017 - Mai 2017 - Avril 2017 - Mars 2017 - Février 2017 - Janvier 2017 - Décembre 2016 - Novembre 2016 - Octobre 2016 - Septembre 2016 - Juillet/Août - Juin 2016 - Mai 2016 - Avril 2016 - Mars 2016 - Février 2016 - Janvier 2016 - Décembre 2015 - Novembre 2015 - Octore 2015 - Septembre 2015 - Juillet-Aout 2015 - Juin 2015 - Mai 2015 - Avril 2015 - MARS 2015 - Février 2015 - Janvier 2015 - Décembre 2014 - Novembre 2014 - Octobre 2014 - Septembre 2014 - Juillet / Août 2014 - Juin 2014 - Mai 2014 - Avril 2014 - Mars 2014 - Février 2014 - Janvier 2014 - Décembre 2013 - Novembre 2013 - Octobre 2013 - Septembre 2013 - Juillet-Août 2013 - Juin 2013 - Mai 2013 - Avril 2013 - Mars 2013 - Février 2013 - Janvier 2013 - Décembre 2012 - Novembre 2012 - Octobre 2012 - Septembre 2012 - Juillet 2012 - Juin 2012 -
Edito

Le féminin dans les contes 1 : la belle

« J’aimerais, une bonne fois pour toutes, tordre le cou au cliché de la « princesse qui ne doit plus être belle, car maintenant, à notre époque…etc. ».

En réalité, le conte nous propose depuis toujours une infinité de figures féminines. Les contes du monde entier, dans lesquels nous avons la chance de pouvoir puiser aujourd’hui, contiennent des nuances très fines. Certaines héroïnes sont magnifiques, d’autres inquiétantes, émouvantes, agaçantes voire torrides. De la douce princesse à la sorcière terrifiante, le choix traverse un monde.

Selon son humeur une conteuse trouvera donc toujours des personnages pour exprimer avec précision les multiples facettes de sa féminité. Le choix est immense et sans doute plus vaste que dans le répertoire du roman. Parfois certes, il faut changer de pays pour trouver ce qu’on cherche, c’est vrai. Car certains pays cultivent un féminin vraiment très différent du notre. La diversité culturelle devient alors l’amie et l’alliée de la femme qui cherche à affiner sa parole au plus près de sa sincérité, tant vis-à-vis d’elle-même que de son public.

C’est incroyablement riche et je dirais même guérisseur ! Combien de femmes sont prisonnières de schémas sociaux collectifs qui appartiennent à leur culture et les rendent malheureuses ! Par le conte, elles trouvent des modèles pour réagir, faire, penser, vivre, dire et être autrement. Pour certaines cela correspond à un véritable chemin de libération.

Quant aux belles princesses des « contes de fées », fondre sur elles et stigmatiser le cliché pour disqualifier le genre, c’est faire preuve d’ignorance. Ces figures du merveilleux représentent un plan intérieur très élevé, de même que « le vieil homme » représente parfois le Soi. La laideur, sur ce plan symbolique, serait celle de la psyché elle-même. La complexité du sujet est merveilleusement traité dans la Belle et la Bête et ses déclinaisons. Tout le monde a bien compris que ce conte parle de la profondeur humaine. Cocteau en a fait une merveille, par sa poésie. C’est rare, une telle réussite du merveilleux, au cinéma. En tous cas, on peut s’en servir pour faire mieux comprendre à tous l’importance que la belle soit belle !… Car sinon où se tiendrait la laideur ?... »

Catherine Zarcate

Prochainement

Vendredi 1er Juillet 2016 à Draveil (91210)
A partir de 20h… jusque tard dans la nuit

Je passerai entre 21h et 22h , durée 3/4 d’heure environs.... Au plaisir de vous y voir ! :)
Paroles de Nuit -17ème édition

Programme détaillé :
Dans le jardin d’Alphonse Daudet, des contes et chants venus des quatre coins du monde, de la magie, des marionnettes, des histoires de ballons pour petits et grands. Ils viennent d’Afrique Centrale, d’Algérie, du Pérou, de France, du Portugal, de Haïti pour évoquer les légendes et les contes universels.

AVEC:Fahem ABES, Félicité CHAUVE, Jude JOSEPH, Bertrand N’ZOUTANI, Nicolas STUTZMANN, Catherine ZARCATE, ElWAYQUI et bien d’autres.

Participation : 15 euros / 10 euros (tarif réduit)
Adhésion obligatoire -groupe : soirée : 3 euros / année : 15 euros
Restauration sur place par « May Woua »
Prévoir un vêtement chaud pour la nuit

infos et réservations : Maison d’Alphonse Daudet -33, rue A. Daudet -91210 Draveil
Tel. : 06 30 56 79 08 -maison.daudet@laposte.net


Il est temps de prendre vos billets de train si vous voulez venir à cette ultime performance de la série Genevoise !
Samedi 17 septembre 2016, de 16h30 à 21h30
Salle polyvalente d’Aire-la-Ville (près de Genève).

Catherine Zarcate raconte l’Égypte Antique

Programme détaillé :
Dès 16h : accueil avec carcadet et pâtisseries
De 16h30 à 18h30, 1ère partie : les contes d’amour
de 18h30 à 19h 30 : pause repas, mezze divers( Houmous, taboulé, aubergines grillées, feuilles de vigne... ) Puis dessert, basboussa, salade de fruits.
de 19h30 à 21h30, 2ème partie ,les mythes : la quête d’Isis

Adresse : chemin de Mussel 11, 1288 Aire-la-Ville (tram 14 à Bernex, puis bus S. Sortie de l’autoroute à Bernex)
Age : dès 10 ans
Prix Spectacle et repas :
50 Frs(45 € )par adulte,
25 Frs pour les Aériens et les enfants.

Information et réservations : www.alterreso.ch / info@alterreso.ch
tel. : 0041 22 321 01 43


En Août à Auxerre
Festival "Tréteaux dans la soirée"

Les mercredi 24, jeudi 25 et vendredi 26 Août à Auxerre (89)

- le mercredi 24 Août à 20H30 : « Salomon et la Reine de Saba »
Pour adultes et enfants dès 9 ans. Durée 1h45 environs. 2h maximum.
_Cloitre de l’Abbaye St Germain l’Auxerrois

- Le Jeudi 25 Aout vers 16h ou 16h30 « Paroles sous les Arbres »,
Tous publics. En extérieur, dans le Parc.
Durée 1H15 environs.

- Le Vendredi 26 Aout de 20h30 à 22h environs, en compagnie des autres conteurs : « Battle »
Tous publics. En extérieur
¨Pour en savoir plus,téléchargez le flyer du festival.

Formations

NOUVEAU !
Les 8 et 9 octobre 2016 à Paris ou Montreuil
Stage pratique niveau "intermédiaire"
"La Posture du Conteur"
Formatrice Catherine Zarcate

Attention  : Il est nécessaire d’avoir écouté le style de la conteuse Catherine Zarcate sur scène, en CD ou en ligne avant de s’inscrire à ce stage pour vérifier que c’est bien le style qu’on choisit. (Site des Editions Oui’Dire).

Public  : ce stage s’adresse aux personnes ayant déjà travaillé avec Catherine et souhaitant travailler des contes traditionnels.
_ Restriction de répertoire  :
- les contes d’auteur, tirés d’album jeunesse, écoutés seulement de quelqu’un (sans recherche de source après écoute), ainsi que les récits inventés personnellement ne sont pas acceptés à ce stage.
- Venir avec ses sources écrites.
- Choisir un conte traditionnel court (10 minutes maximum) trouvé par soi-même dans un écrit et déjà un peu dit en public.

Niveau : Personnes ayant un début de pratique, contant des contes traditionnels face à un public et connaissant un peu la matière des contes. Les personnes de niveaux plus élevés sont acceptées (chacun travaillant à son niveau).
Ce stage est recommandé comme préalable au stage d’été « Conte et Nature ».

Thème : La posture du conteur
Travail essentiel sur le conteur : le distinguer de ses personnages ; passer du conteur aux personnages, d’un personnage à l’autre en passant par « le lieu du conteur » « le conteur ». Le conteur et l’adresse au public. Impartialité et non jugement du conteur vis-à-vis de ses personnages. etc. Théorie : Réflexions sur les sources des contes présentés.

Tarifs pour 2 jours/14h de formation, sur Paris ou Montreuil (selon effectif) :
- 220 € TTC : Individuels.
- 440€ TTC : Formation Permanente (14 heures de formation).
Arrhes à verser pour l’inscription : 110 €, remboursables uniquement en cas d’annulation du stage.

INSCRIPTIONS OUVERTES
- Informations : info@catherine-zarcate.com


Stage débutant : « Découverte du Conte : s’essayer à raconter à partir de l’écrit »

- PROCHAINES DATES : 10 et 11 décembre 2016
Inscriptions ouvertes

Direction : Catherine ZARCATE

Public : niveau débutant.

Avant de vous inscrire, il est nécessaire d’avoir écouté la conteuse sur scène, en CD, ou en ligne aux Éditions Oui’Dire pour vérifier que c’est bien le style qu’on choisit.

- Entre émerveillement, poésie, rêverie, émotion et solidité, stabilité, rigueur, c’est tout l’art du conteur, son équilibre et ses bases que les stagiaires appréhenderont dans cette initiation, expérimentant le chemin à parcourir pour rendre vivant un conte lu dans un livre.

Objectifs : Comment lire un conte pour laisser monter les images d’emblée et créer son « film » à partir duquel on trouvera aisément comment dire le conte. Retour ligne manuel
Quitter l’écrit, tout en respectant fidèlement son contenu ; trouver la vivacité de l’oralité, ne pas fixer ni figer la parole ; découvrir « la matière des contes » (les images et symboles dont ils sont faits, tout autant que les structures qui les organisent) ; recevoir les repères pour choisir ses propres contes à l’avenir.

Pédagogie : La formatrice remettra au stagiaire, lors de son inscription, un dossier pédagogique contenant : 3 versions d’un unique conte merveilleux. L’imprimer et l’apporter.

Programme :
Jour 1 :
- Jeu des prénoms
- Travail de rêverie « du texte au film » : Lire le conte pour parvenir à le « rêver » : expérimenter la manière de lire qui facilite l’oralité. Allers retours entre rêveries et relectures : laisser monter les images. Retour ligne manuel
- Personnages et situations : se poser les bonnes questions. Repérer les moments clés. Retour ligne manuel
- Le merveilleux : définition, poésie. Sentiments et symboles (percevoir le mystère, la beauté, l’inexplicable, la finesse symbolique inscrite dans la structure de ces récits immémoriaux). Comparaison des versions ; Échanges et partages ; percevoir l’espace de liberté du conteur...

Jour 2 :
- Travail du « film aux mots » : durant cette journée, les stagiaires s’entraîneront de manière ludique (car sans temps de latence réelle) à raconter des extraits du conte où leur vision est la plus précise. On s’émerveillera alors de diversité des styles.

- Travailler avec ses propres ressources : mémoires sensorielles du stagiaire (sensations, sentiments, humanité, pour comprendre et croquer les caractères des personnages, etc.).

Effectif  : 11 personnes maximum
Lieu  : PARIS 11 - métro Parmentier
Durée  : 2 jours, de 9h30 à 17h30 environ

Tarifs  : individuels 220 € / formation permanente 400 € HT (16h de formation).
Renseignements et inscription : info@catherine-zarcate.com


Stage "Découverte du Conte à partir de l’oralité"

Prochaines dates : 1er et 2 avril 2017

Direction : Catherine ZARCATE

Public : ouvert à tous. Priorité aux personnes ayant fait le stage « Découverte du Conte à partir de l’écrit ».

Il est nécessaire d’avoir écouté le style de Catherine Zarcate sur scène ou en CD (éditions Oui’Dire) avant de choisir ce stage pour savoir si c’est bien ce style qu’on choisit pour sa formation.

Objectifs  : ce stage permettra au stagiaire de découvrir par l’oreille la musique et la puissance de l’oralité. En redisant un conte qui lui est transmis oralement, il découvrira, en les vivant, les facilités et difficultés de l’oralité. Ce travail sera accompagné d’un bagage de compréhension (ossature du récit, éléments symboliques) pour éviter les erreurs grossières du mode « écouter/redire ». Le stagiaire remarquera comment ces outils soulagent la mémoire. Ces deux pôles – oralité et étude – lui donneront les repères pour agrandir son répertoire de manière fiable et oraliser à son tour ses futurs récits issus de l’écrit.

Programme :
- Écoute : la formatrice transmet oralement le conte 1
- Étude (structure et sens, éléments culturels) : où être précis et fidèle ? Où se sentir libre ?
- Essais : les stagiaires content à leur tour, les uns pour les autres (en mini groupes) des bouts du conte.
Impressions (plaisirs, difficultés, etc.) de l’oralité.
- Réécoute et nouveaux essais.
Même travail pour environs 4 contes.

Effectif  : 12 personnes maximum
Lieu : Paris 11é ou Montreuil (93100)
Durée : 2 jours, de 9h30 à 17h30 environ

Tarifs  : individuels 220 € ttc / formation permanente 440 € ttc(14h de formation).
N° organisme formateur : 117 529 826 75

Renseignements et inscription info@catherine-zarcate.com

J’aime

Pour l’été, sur la route des festivals de tous styles, j’ai pensé à cette lecture ou relecture. Un miracle d’intelligence artistique... Une parole qui porte haut et fait du bien ! Nous avons besoin de ces grands êtres pour repenser le monde.

Yéhudi Menuhin - L’Art : Espoir pour L’Humanité - Chez Buchet/Chastel. 1987

Je recommande

Nouvelle trouvaille de notre cher "chineur internet ! Grand Bravo et Merci à lui ! :)

Cette vidéo, qui vient du site du CNRS, permet de comprendre clairement l’importance du travail de Suzy Platiel et son urgence actuelle :

http://videotheque.cnrs.fr/index.php?urlaction=doc&id_doc=4095&rang=6