Nous rappelons à chacun que ces éditos appartiennent à Catherine Zarcate. Ces textes ne seront réellement publics qu’une fois édités. Nous cherchons un éditeur... En attendant, le partage, même d’extraits, sur réseaux sociaux est interdit. De même, ne pas les transmettre par internet à vos amis. Nous faisons confiance à nos lecteurs pour leur respect de la propriété intellectuelle. Merci de votre collaboration !

Les Anciennes Lettres d'Infos
Septembre 2018 - Juillet / Août 2018 - Juin 2018 - Mai 2018 - Avril 2018 - Mars 2018 - Février 2018 - Janvier 2018 - Décembre 2017 - Novembre 2017 - Octobre 2017 - Septembre 2017 - Juillet/Aout 2017 - Juin 2017 - Mai 2017 - Avril 2017 - Mars 2017 - Février 2017 - Janvier 2017 - Décembre 2016 - Novembre 2016 - Octobre 2016 - Septembre 2016 - Juillet/Août - Juin 2016 - Mai 2016 - Avril 2016 - Mars 2016 - Février 2016 - Janvier 2016 - Décembre 2015 - Novembre 2015 - Octore 2015 - Septembre 2015 - Juillet-Aout 2015 - Juin 2015 - Mai 2015 - Avril 2015 - MARS 2015 - Février 2015 - Janvier 2015 - Décembre 2014 - Novembre 2014 - Octobre 2014 - Septembre 2014 - Juillet / Août 2014 - Juin 2014 - Mai 2014 - Avril 2014 - Mars 2014 - Février 2014 - Janvier 2014 - Décembre 2013 - Novembre 2013 - Octobre 2013 - Septembre 2013 - Juillet-Août 2013 - Juin 2013 - Mai 2013 - Avril 2013 - Mars 2013 - Février 2013 - Janvier 2013 - Décembre 2012 - Novembre 2012 - Octobre 2012 - Septembre 2012 - Juillet 2012 - Juin 2012 -
Edito juillet/août 2013

Poétique des structures : 2
L’espace de travail ou la sagesse du balai

Il peut arriver qu’on nous propose pour un stage une salle encombrée, à la propreté douteuse. Si on a la possibilité d’y faire le ménage, de déblayer, ce n’est pas si grave : faire propre avant de travailler, enlever l’inutile, laver le sol, dégager les coins où l’énergie et la poussière stagnent, purifier l’air et chasser les scories des cogitations qui nous ont précédées, deviennent alors des gestes fondateurs qui transmettent le respect que nous portons à notre art et le besoin de le voir se déployer dans une certaine qualité de vide.
Ainsi nettoyé, l’espace devient accueillant, disponible, neutre, prêt pour nos recherches.
Comme il est important, ce moment de soin de notre espace de travail ! Le rythme du balai y devient attention, puis apaisement, méditation, chanson, ouverture. Car ce vide que l’on crée, en réalité, on le crée à l’intérieur de soi. Ensuite, la qualité du travail entier semble en surgir : « bien commencer » contient l’évènement complet. 
Dans les pratiques anciennes, ces gestes étaient rituels et participaient de la sacralité des événements. Beaucoup de techniciens de nos théâtres le font naturellement. C’est leur dernière touche, quand tout est installé : avec au cœur le goût du travail bien fait, ils effacent leurs propres traces de pas sur la scène pour laisser place à…

Edito juillet/août 2013

Poétique des structures : 2
L’espace de travail ou la sagesse du balai

" Il peut arriver qu’on nous propose pour un stage une salle encombrée, à la propreté douteuse. Si on a la possibilité d’y faire le ménage, de déblayer, ce n’est pas si grave : faire propre avant de travailler, enlever l’inutile, laver le sol, dégager les coins où l’énergie et la poussière stagnent, purifier l’air et chasser les scories des cogitations qui nous ont précédées, deviennent alors des gestes fondateurs qui transmettent le respect que nous portons à notre art et le besoin de le voir se déployer dans une certaine qualité de vide.
Ainsi nettoyé, l’espace devient accueillant, disponible, neutre, prêt pour nos recherches.
Comme il est important, ce moment de soin de notre espace de travail ! Le rythme du balai y devient attention, puis apaisement, méditation, chanson, ouverture. Car ce vide que l’on crée, en réalité, on le crée à l’intérieur de soi. Ensuite, la qualité du travail entier semble en surgir : « bien commencer » contient l’évènement complet. 
Dans les pratiques anciennes, ces gestes étaient rituels et participaient de la sacralité des événements. Beaucoup de techniciens de nos théâtres le font naturellement. C’est leur dernière touche, quand tout est installé : avec au cœur le goût du travail bien fait, ils effacent leurs propres traces de pas sur la scène pour laisser place à… " CZ

PROCHAINEMENT
Festival EPOS

Le samedi 06 juillet 2013 à 11h à Vendôme (41)

Dans le cadre du Festival EPOS : festival des histoires, à Vendôme du 01 au 07 juillet 2013.

- Catherine Zarcate racontera le samedi 06 juillet à 11h au Minotaure, 8 Rue César de Vendôme, 41100 VENDOME dans le cadre du Salon du livre de contes.
Le Spectacle sera suivi d’une séance de dédicaces.

Renseignements pour les programmateurs : Nicolas Montarry / 06 46 64 27 69 / prod@catherine-zarcate.com

MILLE ET UNE NUITS
Genève, Suisse, le 14 septembre 2013

le samedi 14 septembre 2013 à 16h à Genève (Suisse)

ATTENTION : EXCEPTIONNEL !!

-  Nuit entière : Les Mille et Une Nuits par Catherine Zarcate

JPEG - 125.5 ko
Mille et une nuits, Gustaff Tenggren 1957

A vous qui avez entendu Catherine Zarcate conter l’épopée d’Antar en 2012,
A vous qui aimez les contes, l’art de conter ou de chanter,

Catherine Zarcate revient samedi 14 septembre 2013, de 16h à minuit, conter les Mille et Une Nuits

« Le sultan Shahryar, trompé, décide de faire exécuter chaque matin la femme qu’il aura épousée la veille. Shéhérazade, fille du grand vizir, demande à l’épouser, et va raconter chaque nuit une histoire dont la suite est reportée au lendemain.... »
Du goûter au coucher, Catherine Zarcate nous plongera dans ces récits.
Trois fois, le repas nous tiendra en suspens. Sylvia Montagut, orfèvre des saveurs, entremêlera aux contes des spécialités de ces contrées épicées.

Les Aériens (habitants d’Aire-la-Ville) nous invitent en leur grande et belle salle polyvalente à Aire-la-Ville, 11 chemin de Mussel (Suisse). Le lieu est facilement accessible. En voiture, depuis la sortie d’autoroute de Bernex. Avec le bus 5 depuis le terminus du tram 14 à Bernex.

Le prix de la nuit, repas compris, est de 60Frs (ou 50 euros).
Réduction enfants, AVS, chômeurs et pour les habitants d’Aire-la-Ville à 30 Frs (ou 25 euros).
Les réservations sont confirmées à réception du payement sur le CCP 12-550648-7 de l’association Alterreso .

Vous avez la possibilité de réserver :
- en ligne sur www.alterreso.ch
- par mail à info@alterreso.ch

Pour plus d’informations :
- sur le déroulement de la soirée, l’accès au lieu et le menu : http://alterreso.ch/
- sur le récit des Mille et Une Nuits par Catherine Zarcate : http://alterreso.ch/?page=&obj=41
- sur le cycle des 5 nuits de Catherine Zarcate à Genève, où vous saurez que Salomon et la reine de Saba sera conté samedi 27 septembre 2014 : http://alterreso.ch/index.php?page=104

JPEG - 89.6 ko
Mille et une nuits, Gustaff Tenggren 1957


- Le Projet : durant 5 ans, une fois par an, invitation de la conteuse Catherine Zarcate pour présenter une Nuit Entière (de 16h à 1h du matin).
La première du projet a eu lieu le 24 novembre 2012 avec L’Epopée d’Antar au Pavillon de la Villa Tacchini ; puis viennent Les 1001 Nuits, le 14 septembre 2013 ; sont ensuite prévus, dans l’ordre : Salomon et la reine de Saba, le 27 septembre 2014 ; Les Contes Chinois (2015) ; et en finale - si la vie le veut bien - Le Ramayana... en 2016 !

Lieu : Salle Polyvalente
chemin de Mussel 11, 1288 AIRE-LA-VILLE (GENEVE) - SUISSE

- retrouvez toutes les infos et pour réserver ici : www.alterreso.ch Accueil
- le flyer est là : www.alterreso.ch pdf
Tél : 0041 22 321 01 43

ATTENTION : pensez à réserver maintenant !
(et profitez des billets de train à tarif intéressant !)

Réservations pour les programmateurs : Nicolas Montarry / 06 46 64 27 69 / prod@catherine-zarcate.com

STAGE D’ETE
du 08 au 12 juillet 2013, Les Vosges

- " Contes et Nature : la "nature" humaine "
du 08 au 12 juillet 2013, dans les Vosges :
niveau au delà de intermédiaire.

« Tels BACHELARD se promenant dans la littérature, nous interrogerons, quant à nous, directement la nature pour forger nos propres références, appuyées sur notre sensibilité » (lire la suite)
Renseignements et inscriptions : info@catherine-zarcate.com

- Ce stage est confirmé !
- Il reste encore quelques places : inscrivez-vous dès à présent :
info@catherine-zarcate.com

Prochain stage :
- " Art du Conteur "
les 25 et 26 janvier 2014, à Paris :
niveau " intermédiaire "

« La posture du « conteur » : finesse et profondeur ; le distinguer des personnages ; liberté et contraintes ; présence/transparence. » (lire la suite)
Renseignements et inscriptions : info@catherine-zarcate.com

FLASH
Les Poulets Guerriers

Les Poulets Guerriers ont reçu le Prix des Incorruptibles 2013 !!

Pour ce 24ème Prix des Incorruptibles, 329 792 enfants ont voté pour leur livre préféré !
Bravo et merci à tous !

J’AIME
Gustaff Tenggren

Parfois, les illustrations d’un livre d’enfance peuvent avoir des conséquences incommensurables. Certes j’ai tant rêvé sur ces images ! J’ai encore ce livre chez moi, et en témoignent les gribouillis que j’y ai faits, petite. Toute ma génération doit sans doute beaucoup à G. Tenggren. Ses images n’ont jamais dérangé l’imaginaire qui s’active tant à la lecture des Mille et Une Nuits, bien au contraire. De découvrir qu’il fut aussi le créateur de Blanche Neige pour les studios Walt Disney me fait vraiment plaisir.

Gustaff Tenggren, illustrateur suédois, à qui nous devons, entre autres, ces magnifiques illustrations des Mille et Une Nuits paru chez Cocorico en 1957.

- Pour en savoir plus : http://illustratio.over-blog.com/article-28712334.html

JE RECOMMANDE
Le Festival Palabrages, de Françoise Diep

Le 9ème festival de contes en Vaunage Palabrages se tiendra du 30 juin au 6 juillet 2013 à l’ouest de Nîmes (Gard) dans neuf communes du vallon de la Vaunage et alentour.
Le thème de l’année est "Métis’sages", les sagesses issues des rencontres entre les cultures.

Venant du continent africain ou américain, du village voisin ou de l’autre bout de la région Languedoc-Roussillon, douze conteurs proposeront des Spectacles uniques où leurs paroles se croiseront et s’enrichiront de leurs différences. Halima Hamdane et Hassane Kassi Kouyaté, Susana Azquinezer et Laurent Daycard , Hélène Bardot et Robert Seven Crows nous proposeront des duos d’un soir ; nous accueillerons aussi quatre conteurs du festival Guyanais "kouté pou tandé", JoAn Pawnee Parent, femme médecine amérindienne du Québec, et Pascal Quéré animera le stage de contes pendant tout le festival.

Au menu cette année :
- inauguration en contes et en chansons avec la troupe vocale ’les courants d’airs" et des conteurs surprise le 30 juin sur le marché de Calvisson
- des contes à profusion en fin d’après midi (apéro contes) ou en soirée (Spectacles en duo)
- un stage de contes
- une table ronde "Ça sert à quoi le conte chez toi ?"
- une exposition d’art postal
- un atelier de transmission de savoirs amérindiens
- une scène ouverte
- une librairie éphémère tout le temps du festival avec des éditeurs locaux ("Grandir" et "Lirabelle"), nationaux ("Oui’dire") et internationaux ("Planète Rebelle"), la revue francophone du conte "la Grande Oreille" et deux associations "Graines de savoir" et "Rev’enfants"

... et comme toujours des moments de convivialité avec les repas partagés et le pique nique de clôture.

Ci joint la plaquette, pour tous détails consulter le site http://www.palabrages.fr/

Un festival qui s’annonce passionnant, avec un sujet passionnant et rare. Bravo, ça donne envie ! CZ

A LIRE
Les Mille et Une Nuits

INTERVIEW DE CATHERINE ZARCATE PAR "LA GRANDE OREILLE", REVUE DES ARTS ET DE LA PAROLE, octobre 2012

Question : pourquoi avez-vous choisi les 1001 Nuits ?
En 1980, quand j’ai commencé à conter professionnellement, plusieurs circonstances m’ont conduite à ce choix.
La première était le gout que j’avais depuis l’enfance pour ces histoires. Les Mille et Une Nuits, aux éditions des Deux Coqs d’Or, on été un des plus beaux livres de mon enfance. Ce fut un livre très réussi, aux textes recherchés et aux illustrations remarquables, imitées de Dulac. Toute petite fille, j’ai gribouillé en rêvant abondamment sur les petits bébés du « Pauvre Homme » assis sur les sables. En le retrouvant, des années plus tard, cela m’a fait un effet de « madeleine de Proust ».

-  Lire la suite !

ET AUSSI...
La Grande Oreille

LA GRANDE OREILLE, la revue des arts de la parole, a consacré son numéro 52 aux Contes des Mille et Une Nuits :

« L’aube venait prendre Shahrazâd, parler n’était plus permis… Cette histoire est assurément très surprenante, dit le sultan, je suis désireux d’en ... » (lire la suite !)

- Abonnez-vous ici !!

Venez écouter Catherine Zarcate conter les 1001 Nuits : le 14 septembre 2013, à Genève (Suisse) pour une nuit entière !!
- je réserve dès à présent !!