Nous rappelons à chacun que ces éditos appartiennent à Catherine Zarcate. Ces textes ne seront réellement publics qu’une fois édités. Nous cherchons un éditeur... En attendant, le partage, même d’extraits, sur réseaux sociaux est interdit. De même, ne pas les transmettre par internet à vos amis. Nous faisons confiance à nos lecteurs pour leur respect de la propriété intellectuelle. Merci de votre collaboration !

Les Anciennes Lettres d'Infos
Septembre 2018 - Juillet / Août 2018 - Juin 2018 - Mai 2018 - Avril 2018 - Mars 2018 - Février 2018 - Janvier 2018 - Décembre 2017 - Novembre 2017 - Octobre 2017 - Septembre 2017 - Juillet/Aout 2017 - Juin 2017 - Mai 2017 - Avril 2017 - Mars 2017 - Février 2017 - Janvier 2017 - Décembre 2016 - Novembre 2016 - Octobre 2016 - Septembre 2016 - Juillet/Août - Juin 2016 - Mai 2016 - Avril 2016 - Mars 2016 - Février 2016 - Janvier 2016 - Décembre 2015 - Novembre 2015 - Octore 2015 - Septembre 2015 - Juillet-Aout 2015 - Juin 2015 - Mai 2015 - Avril 2015 - MARS 2015 - Février 2015 - Janvier 2015 - Décembre 2014 - Novembre 2014 - Octobre 2014 - Septembre 2014 - Juillet / Août 2014 - Juin 2014 - Mai 2014 - Avril 2014 - Mars 2014 - Février 2014 - Janvier 2014 - Décembre 2013 - Novembre 2013 - Octobre 2013 - Septembre 2013 - Juillet-Août 2013 - Juin 2013 - Mai 2013 - Avril 2013 - Mars 2013 - Février 2013 - Janvier 2013 - Décembre 2012 - Novembre 2012 - Octobre 2012 - Septembre 2012 - Juillet 2012 - Juin 2012 -
Edito

Droits d’auteurs

« Les conteurs sont devenus des auteurs. Adoptant une démarche d’artiste, ils s’expriment à travers leurs choix de récits, style, rythme, gestuelle, bref, leur art. Après un long travail, leurs œuvres sont le reflet de leur vision du monde. Elles sont donc signées, même si elles s’appuient - pour une part que chacun doit préciser - sur le domaine public.

Dans le droit français, les droits d’auteur protègent le style et non le fond. Ce sont donc ces styles, rythmes, et mises en mots du conteur qui sont protégés par un contrat d’édition ou une déclaration de spectacle à une société d’auteur. Lors des contrats, les conteurs ne cèdent évidemment pas aux éditeurs les « droits de représentation ». Un autre conteur n’a donc pas le droit de dire publiquement une œuvre publiée ou dite sur scène sans contrevenir à la loi.

Si on a aimé un conte d’un conteur professionnel et qu’on veuille le dire en public, mieux vaut revenir à sa source, au conte à partir de laquelle ce conteur a lui-même travaillé. Ceci correspond d’ailleurs aux usages du monde traditionnel où chaque conteur faisait sa propre version.

Quant au professionnel, il publie souvent ses contes dans l’intention de se faire mieux connaitre, élargir son public, rencontrer les publics adultes et enfants lors de salons du livre, bref, poursuivre son travail. Ses publications sont avant tout à visée d’usage privé et familial.

Une croyance trompeuse prétend qu’on serait dans le cadre d’une tradition orale où les contes passent de l’un à l’autre sans notion d’auteur. Mais cette position appartient à la transmission interne à une communauté traditionnelle. C’est là un cadre ancien et révolu, où tous les membres d’une communauté partageaient ses codes et où les contes étaient internes et connus de tous. Le conteur y était le plus souvent désigné par les autres, comme le meilleur pour les dire.

Nous sommes tous aujourd’hui des conteurs « autoproclamés » - et libres de l’être ! Nous connaissons l’inquiétude des questionnements sur nos légitimités - qui vont de paire avec cette liberté. Nos répertoires sont planétaires et non plus communautaires - malgré la forte inertie à inscrire toujours localement un conteur, alors qu’on pourrait mieux aujourd’hui le répertorier par d’autres critères.

Travaillés au cœur et au corps par les questions de mondialisation, de pont entre les cultures, de nécessité de nettoyer les archaïsmes, nous témoignons de nos réflexions et engagements dans nos paroles et nous les assumons : nous signons ! Peut-être, justement, le conte n’est-il devenu un art que depuis qu’un tel espace d’expression y est né, par ces questionnements même… »

Catherine Zarcate

Catherine Zarcate

Prochainement

Le samedi 10 Juin 2017 à 20h30 à Sorgues (84)

Salomon et la Reine de Saba
par Catherine Zarcate

Les contes …. Ça n’est pas que pour les enfants !
La médiathèque de Sorgues renouvelle sa programmation de contes pour les adultes, et vous propose une soirée avec Catherine Zarcate. Conteuse depuis 35 ans, son répertoire regroupe des contes traditionnels, mythes et épopées qu’elle travaille de façon à faire raisonner leur dimension contemporaine et nous toucher dans notre humanité. L’histoire du roi Salomon est un conte initiatique. C’est notre histoire à tous et notre relation à la justice ou à son manque... Dans ce conte, Catherine Zarcate réussit, avec profondeur et humour, à rendre vivant un des principaux héros de nos mythes fondateurs.

Pôle culturel Camille Claudel
Salle de spectacle du Pôle
285, Avenue d’Avignon
84700 Sorgues


Le samedi 3 juin à Paris 11ème à 20h30
dans le cadre du festival "Onze bouge"

"Bazar de Nuit", par Catherine Zarcate

LA SOIREE EST GRATUITE MAIS IL FAUT RETIRER SA PLACE AU KIOSQUE DE LA MAIRIE DU 11E OU BIEN ICI SUR INTERNET :
https://www.festivalonze.org/portfolio-item/contes/

Voici la fiction-cadre de ce spectacle sans cesse renouvelé : La conteuse imagine que les histoires qui habitaient son cœur ont un jour décidé de s’installer partout dans son corps. Elles ont créé des passages, des placettes, bref, tout un bazar. Catherine, qui aime les mondes mélangés, leur a interdit de faire des ghettos. Depuis, les histoires se promènent le long des artères, au coin du coude, au bord des lèvres… Elles sympathisent en attendant leur grand moment : vous rencontrer et repartir avec vous, dans votre cœur tout chaud !

Note importante : sous ce titre - créé en 1991 au théâtre Tristan Bernard ! - la conteuse présente un choix de contes toujours renouvelés, et qui sortent selon l’humeur du jour.

Petite Salle
Salle Olympe de Gouges

15 rue Merlin - 75011 Paris - entrée par le jardin.

Durant tout ce samedi vous pourrez écouter 6 conteurs dans différents lieux, matin, après-midi et soir : Muriel Bloch, Sam Cannarozzi, Antonietta Pizzorno, Guy Prunier, Catherine Zarcate et Kamel Zouaoui. Le programme sera détaillé sur Facebook dès que possible et ici-même le mois prochain. Mais gardez donc votre samedi 3 juin entier !!!

Calendrier des formations

- Atelier des Lents
Niveau Professionnel et avancé
dates 2017 : 24 avril 2017 au 13 mars 2018.
dates 2018 : 2 et 3 avril 2018 à mars 2019

- S’essayer conter à partir de « ÉCRIT »
Niveau Débutant
Dates 2017 : 23 et 24 SEPTEMBRE 2017
Dates 2018 : 24 et 25 mars 2018

-  S’essayer conter à partir de l’« ORAL »
Niveau Débutant
Dates 2017 : 7 et 8 OCTOBRE 2017
Dates 2018 : 5 et 6 mai 2018

- Le Conteur, cet homme orchestre - NOUVEAU !
Niveau Intermédiaire
Dates 2017 : 25 ET 26 NOVEMBRE 2017
Dates 2018 : 2 et 3 juin 2018

INSCRIPTIONS OUVERTES - Plus d’informations ci dessous

REPÈRES GÉNÉRAUX des stages et formations détaillés sur ce site  :
• Ces formations ne sont pas diplômantes.
• La Compagnie n’est pas une école. La formatrice s’appuie sur son expérience de conteuse.
• Ces stages ne donnent pas de technique mais invitent plutôt à une découverte ou plongée dans l’univers du conte.
• Le chemin des contes implique une implication personnelle car les contes touchent notre humanité.
• Ces stages ne sont pas adaptés à la recherche de dépassement des difficultés liées à l’expression orale.
• On travaille dans la bienveillance. On ne recherche ni le bien faire ni l’exploit mais plutôt l’évolution pas à pas.
• L’écrit est une base de départ. Le but est l’oralité spécifique à chacun.

FORMATIONS
JPEG - 18.2 ko

Atelier annuel

Printemps 2017/ Printemps 2018
L’Atelier des Lents - Atelier d’Élan

SESSION EN COURS 8 inscrits pour cette année.

Dates : ANNÉE 2017/2018  : 24 et 25 avril 2017 ; 26 et 27 juin ; 11 et 12 septembre 2017 ; 13 et 14 novembre 2017 ; 8 et 9 janvier 2018 ; 12 et 13 mars 2018.

L’Atelier des Lents/d’Élan a pour objectif d’accompagner des projets qui sont ancrés à la fois dans la modernité et la beauté du patrimoine (contes merveilleux, mythes, épopées, etc.).
Le travail se fonde sur un équilibre entre pratique et recherches approfondies.
L’ambiance est tranquille, chaleureuse et sans jugement. On prend le temps de comprendre, essayer et rêver.
L’Atelier est annuel et a lieu tous les deux mois, les lundis et mardis.

TARIFS :
- « Individuel » : 1150 € TTC les 6 sessions.
- Prise en charge AFDAS : frais pédagogiques : 2392 € TTC (2000 euros HT) pour les 6 sessions. 108 heures de formation.

Demander les documents : info@catherine-zarcate.com


Stage débutant
« Découverte du Conte : s’essayer à raconter à partir de l’ECRIT »

- PROCHAINES DATES : 23 et 24 SEPTEMBRE 2017
inscriptions ouvertes

Direction : Catherine ZARCATE
Public : niveau débutant.
Avant de vous inscrire, il est nécessaire d’avoir écouté la conteuse sur scène, en CD, ou en ligne aux Éditions Oui’Dire pour vérifier que c’est bien le style qu’on choisit.
Entre émerveillement, poésie, rêverie, émotion et solidité, stabilité, rigueur, c’est tout l’art du conteur, son équilibre et ses bases que les stagiaires appréhenderont dans cette initiation, expérimentant le chemin à parcourir pour rendre vivant un conte lu dans un livre.

Objectifs :
Au plan pratique : être capable de laisser monter les images d’un conte et créer son « film » à partir duquel on trouvera ses mots.
être capable de quitter la lettre exacte, tout en respectant le contenu du récit ; être capable de s’exprimer avec la vivacité de l’oralité.
Au plan théorique : identifier les images et symboles dont sont formés les récits, ainsi que les structures qui les organisent ; recevoir des repères pour être capable de choisir des sources de référence et inspirantes.

Effectif : 11 personnes maximum
Lieu : PARIS 11ème
Durée  : 2 jours, de 9h30 à 17h30 environ
Tarifs : individuels 220 € TTC / formation permanente 400 € HT (16h de formation).
Tarif préférentiel si inscription aux deux stages débutants Écrit et Oral : 400 TTC euros les deux.

Renseignements et inscription : info@catherine-zarcate.com


Stage "Découverte du Conte à partir de l’ORAL "

Prochaines dates : 7 et 8 OCTOBRE 2017
Inscriptions ouvertes

Direction : Catherine ZARCATE

Public  : ouvert à tous. Priorité aux personnes ayant fait le stage « Découverte du Conte à partir de l’écrit ».

Il est nécessaire d’avoir écouté le style de Catherine Zarcate sur scène ou en CD (éditions Oui’Dire) avant de choisir ce stage pour savoir si c’est bien ce style qu’on choisit pour sa formation.

Objectifs : ce stage permettra au stagiaire de découvrir par l’oreille la musique et la puissance de l’oralité. En redisant un conte qui lui est transmis oralement, il découvrira, en les vivant, les facilités et difficultés de l’oralité. Ce travail sera accompagné d’un bagage de compréhension (ossature du récit, éléments symboliques) pour éviter les erreurs grossières du mode « écouter/redire ». Le stagiaire remarquera comment ces outils soulagent la mémoire. Ces deux pôles – oralité et étude – lui donneront les repères pour agrandir son répertoire de manière fiable et oraliser à son tour ses futurs récits issus de l’écrit.

Programme :

Jour 1 :
- Écoute : la formatrice transmet oralement le conte 1
- Étude (structure et sens, éléments culturels) : où être précis et fidèle ? Où se sentir libre ?
- Essais : les stagiaires content à leur tour, les uns pour les autres (en mini groupes) des bouts du conte.
Impressions (plaisirs, difficultés, etc.) de l’oralité.
- Réécoute et nouveaux essais.

Jour 2 : Même travail avec un conte 2.

Effectif : 10 personnes maximum
Lieu : Paris 11é ou Montreuil (93100)
Durée : 2 jours, de 9h30 à 17h30 environ

Tarifs : individuels 220 € ttc / formation permanente 440 € ttc(14h de formation).
N° organisme formateur : 117 529 826 75

Renseignements, demande de document détaillé, inscription : info@catherine-zarcate.com


Stage pratique Niveau "intermédiaire"
"Le Conteur, cet homme orchestre"

Les 25 ET 26 NOVEMBRE 2017
inscriptions ouvertes
Formatrice : Catherine ZARCATE

Formation créée spécialement pour les stagiaires ayant suivi les niveaux débutants au sein de la Compagnie et ayant mis en pratique leurs acquisitions. BRAVO A EUX ! :)
Pré requis
• avoir fait un ou plusieurs stages de niveau « débutant » au sein de la Compagnie Catherine Zarcate/A Claire-Voie.(Sinon : Entretien préalable par téléphone ou skype)
• Avoir déjà conté pour un (petit) public inconnu - donc hors du cadre privé - entre plusieurs fois et souvent.
Objectifs
A l’issue de ce stage, le stagiaire :
Au plan pratique :
• aura acquis des repères essentiels pour raconter, soit mener de front tous ces domaines :
o le fil des mots, du sens, du récit
o le film des images à voir et transmettre
o les symboles à servir
o l’expression corporelle non verbale
o l’adresse réelle au public
• et mesurera, domaine par domaine, ses ressources et zones de difficultés.
Au plan théorique
• saura reconnaitre la qualité de ses sources ;
• saura repérer la structure du conte choisi ou de ceux présentés par les autres stagiaires.
• saura repérer les symboles à l’œuvre dans un récit, et aura pris conscience de leurs implications.
Méthode pédagogique
• Exercices par essais et erreurs : improvisations sur des extraits de contes ou contes entiers,
• jeux sur l’alternance des personnages pour sentir le point central du conteur
• retours sensibles et bienveillants de la formatrice.
• Échauffements corporels
• Jeux vocaux
Préparation
• Choisir un conte traditionnel uniquement, court (10 mn maxi) à travailler durant le stage.
• Si possible l’avoir déjà conté (essayé) devant un petit public inconnu.
Lieu : Paris 11é
Durée : 2 jours, de 9h30 à 17h30 environ
Tarifs :
- 220 € TTC : Individuels. Arrhes à verser pour l’inscription : 110 € remboursables uniquement en cas d’annulation du stage - Formation Permanente : 400€ HT.14 h de formation.
Renseignements et inscriptions :info@catherine-zarcate.com

J’aime


Ma Compagnie a fait la démarche pour s’adapter à la nouvelle loi de Qualité des Organismes de Formation sur la plate-forme Datadock et vient d’être validée. Ceci veut dire qu’elle est référencée sur les listes officielles des organismes de Qualité.

Les artistes pourront donc continuer de demander la prise en charge de leurs formations par l’AFDAS, et également toute personne voulant faire payer sa formation par son employeur aura ce référencement comme argument pour appuyer sa demande ! Hourra !

Petit rappel : En librairie. 2 nouveautés chez...

Petit rappel : En librairie. 2 nouveautés chez SYROS, nouvelle collection KILIM. Illustrations Elodie Balandras.

A paraître dans la même collection : LE RÊVE DE SALOMON Illustrations Irène Bonacina..