Nous rappelons à chacun que ces éditos appartiennent à Catherine Zarcate. Ces textes ne seront réellement publics qu’une fois édités. Nous cherchons un éditeur... En attendant, le partage, même d’extraits, sur réseaux sociaux est interdit. De même, ne pas les transmettre par internet à vos amis. Nous faisons confiance à nos lecteurs pour leur respect de la propriété intellectuelle. Merci de votre collaboration !

Les Anciennes Lettres d'Infos
Septembre 2018 - Juillet / Août 2018 - Juin 2018 - Mai 2018 - Avril 2018 - Mars 2018 - Février 2018 - Janvier 2018 - Décembre 2017 - Novembre 2017 - Octobre 2017 - Septembre 2017 - Juillet/Aout 2017 - Juin 2017 - Mai 2017 - Avril 2017 - Mars 2017 - Février 2017 - Janvier 2017 - Décembre 2016 - Novembre 2016 - Octobre 2016 - Septembre 2016 - Juillet/Août - Juin 2016 - Mai 2016 - Avril 2016 - Mars 2016 - Février 2016 - Janvier 2016 - Décembre 2015 - Novembre 2015 - Octore 2015 - Septembre 2015 - Juillet-Aout 2015 - Juin 2015 - Mai 2015 - Avril 2015 - MARS 2015 - Février 2015 - Janvier 2015 - Décembre 2014 - Novembre 2014 - Octobre 2014 - Septembre 2014 - Juillet / Août 2014 - Juin 2014 - Mai 2014 - Avril 2014 - Mars 2014 - Février 2014 - Janvier 2014 - Décembre 2013 - Novembre 2013 - Octobre 2013 - Septembre 2013 - Juillet-Août 2013 - Juin 2013 - Mai 2013 - Avril 2013 - Mars 2013 - Février 2013 - Janvier 2013 - Décembre 2012 - Novembre 2012 - Octobre 2012 - Septembre 2012 - Juillet 2012 - Juin 2012 -
Edito septembre 2014
PNG - 75.7 ko

Au Risque de l’Oralité

« Pour que la matière orale des contes continue de faire partie de notre culture, le conteur doit effectuer un travail très fin et délicat pour dégager ses contes des poids déposés par les conteurs du passé. C’est la conscience de la responsabilité de ce qu’il transmet qui guide son travail.

Ces couches sont superficielles et correspondent aux modes d’une époque, à des façons de penser et croire qui n’ont plus cours. Elles n’appartiennent pas intrinsèquement au schéma directeur du conte. On peut donc les ôter pour redonner au conte sa limpidité initiale avant de le proposer à la réflexion et la rêverie du public actuel. Faute de quoi, on colporterait exactement ce pourquoi le monde d’aujourd’hui refuse la « tradition », c’est-à-dire exactement ces ostracismes inscrits et obscurément transmis. Alors que la tradition bien comprise consiste justement à laisser se modifier ce qui doit l’être pour qu’un récit demeure perpétuellement contemporain.

Or il est un véhicule majeur pour effectuer naturellement ce renouvellement, et c’est justement l’oralité elle-même. Par nature, elle possède la vitalité nécessaire à cette transformation. L’oralité sait perdre, ne pas figer ni fixer. Elle a la sagesse de l’eau. Telle la rivière, elle sait garder sa direction générale tout en contournant, érodant ou emportant les obstacles.

Durant des siècles le conte a habité l’oralité comme un poisson dans l’eau. Si le conteur actuel ose remettre sa parole au risque de cette oralité, il va bénéficier de sa puissance et recevoir en retour - en plus de l’actualisation - la rime, la scansion, le rythme naturel, l’élégance, l’ivresse… Ce risque d’une parole non fixée, il faut l’oser, le chérir, le défendre comme l’essence même de l’art du conteur et le reconnaître comme la condition même de l’inspiration artistique.

Or l’inspiration, toujours profondément inscrite dans l’ici et maintenant, transforme naturellement les vieilleries, renouvelle les formes, adapte les sens, éclaire la conscience, nourrit le récit d’une énergie vive et neuve qui touche le public en plein cœur.

Conter est un art risqué. Un art du dénuement. Sous sa simplicité apparente, se cache la noblesse d’un travail pointu et d’une plongée au cœur de l’humain. Il y a quelque chose d’éternel dans cette sobriété. »

Catherine Zarcate

PROCHAINEMENT

Samedi 20 septembre 2014 à 16h30 :

Loukoum et autres pistaches, Extraits de Bazar de Nuit - par Catherine Zarcate

Contes gourmands, et amuse gueules. Délires gustatifs pour papilles goûtant les délices. Délectations pour l’œil et l’oreille. Suaves histoires sucrées pour tout âge d’oreille. Rien de salé. Se sert en dehors des repas. Il est interdit d’offrir des loukoums à la conteuse !

Durée : 1h15, dès 7 ans

Médiathèque Pierre Mendès-France
79 rue des Jardiniers - 69400 VILLEFRANCHE-SUR-SAONE
- Accès gratuit
- Réservations : 04 74 65 56 20 / mediatheque@villefranche.net


le 27 septembre 2014, à Genève (SUISSE)

Salomon et la reine de Saba

ATTENTION EXCEPTIONNEL !!

- Récit intégral !! Venez écoutez l’immense saga du roi infiniment sage racontée par Catherine Zarcate, de 14h à 22h, avec entractes dont un repas.

Dès 10 ans

Salle Polyvalente
Chemin de Mussel 11, 1288 AIRE-LA-VILLE
- Tarifs : 70 Frs (60 €), 40 Frs
- Réservations : 0041 (0)22 321 01 43 / réserver en ligne >>

PROCHAINS STAGES

PLEINS FEUX :

NOUVEAUTÉ - ATTENTION DATES TRÈS PROCHES !!

Stage de niveau débutant :

>> Découverte du conte 1 :
prochaines dates > 13-14 septembre 2014
en savoir plus >>

A Paris ou Montreuil, 12 personnes maximum, 2 jours de 9h30 à 17h30
- Tarif : 220 €

LES INSCRIPTIONS SONT ENCORE POSSIBLES !!!
- Attention ça vient très vite !!
Renseignements et inscriptions : info@catherine-zarcate.com


Stage débutant associé :

> Découverte du conte 2 :
prochaines dates > 13-14 décembre 2014
en savoir plus >>

- Tarifs : 220 € l’un / 380 € les deux !
- prise en charge par la formation permanente possible

LES INSCRIPTIONS SONT OUVERTES !!
- Renseignements et inscriptions : info@catherine-zarcate.com

J’AIME

APAC
Association Professionnelle des Artistes Conteurs

Par ses actions, l’APAC contribue à une meilleure connaissance de l’art du conteur et à son rayonnement comme discipline artistique à part entière. L’Assemblée Générale se tiendra les 09-10 septembre 2014 à Fénicat (près de Rennes).
" J’y serais ! " CZ

Pour toute information :
- 06 15 33 44 77 / apac@conteurspro.fr

en savoir plus >>

JE RECOMMANDE

Les 7 langues du Dragon
International Storytelling Festival, à Lausanne

Nos recommandations traversent les frontières : voici un projet suisse !
Au Théâtre du Vide-Poche, du 11 au 13 septembre 2014 dans le cadre de Lausanne Estivale

Théâtre du Vide-Poche
Place de la Palud 10 - 1003 LAUSANNE, SUISSE
- Tél. : 0041 21 311 50 46 / info@polesud.ch
- Accès gratuit

en savoir plus >


Contes en balade dans le Tarn
du 23 septembre au 12 octobre 2014

La 15e édition du festival est placée sous le signe de l’Amour. Laissez-vous séduire par la sélection de cette année.
" Un festival très agréable auquel j’ai participé il n’y a pas si longtemps ! " CZ

Accès libre et gratuit aux Spectacles
- Pour toute information : 05 63 60 37 04 / bdt@tarn.fr

en savoir plus >