Au delà des personnages

Ne pas séparer les personnages. Quand on fait cela, pour soi-même, on risque de s’objectiver, ou d’objectiver des énergies en soi. Cela met comme « dehors » ce qui est dedans. Cela crée une disharmonie, des séparations, des catégories fausses, des isolements illusoires de parties de nous-mêmes qui n’existent que pour un temps. Les nommer est dangereux : cela crée des distinctions dans le vivant - qui est bien plus fluide qu’on ne le voudrait !

Ces entités passagères se mettent alors à prendre trop d’énergie dans notre attention, finissent par prétendre à une autonomie, se fixent de plus en plus, bref, se mettent à « exister » et nous emportent dans la dispersion.

-  Lire la suite !

Les "Editos"

Conférence au Mandapa du 22/01/19 - Dire la Culture de l’Autre

Le Conte

Au delà des personnages

Les contes et la restauration du féminin

L’Imaginaire et le Symbolique

La Sérénité du Merveilleux

L’adaptation d’un conte