Conteur d'épopée - MONDORAL : Portail du Conte et des Arts de la Parole.
Ce site est une maquette de présentation du nouveau site de Bruno de La Salle... Consulter son site actuel
"Conteur d’épopée"

Figure majeure du renouveau du conte en France

S’inscrivant dans le courant du renouveau du conte, qu’il a initié en France dans les années 70, Bruno de La Salle s’illustre depuis plus de quarante ans dans un art de la parole unique, minutieux et inspiré. Il reconstruit épopées et chefs d’œuvre de l’Humanité pour les dire dans une langue respectant le rythme et la musique qui font partie intégrante de la littérature orale.

« L’Odyssée » est la première grande œuvre à laquelle il s’atèle. Invité par le festival d’Avignon pour une première lecture du texte en 1981, il donne à sa récitation sa forme ultime en 1991, qu’il est de nouveau convié à présenter en Avignon. Depuis, il ne cesse de psalmodier et chanter les vers d’Homère, laissant l’oeuvre faire son chemin en lui et l’enrichissant de son parcours.

D’autres grands textes suivent : le récit ancien du déluge, le cycle du Roi Arthur, les 1001 nuits, Gargantua… Ces récits seront au cœur de la centaine d’émissions radiophoniques qu’il anime pour France Culture de 1979 à 1998. Par ailleurs, Bruno de La Salle est auteur d’épopées modernes. « La Chanson des Pierres » et « Méga Nada » (présentée en 2009 au festival d’Avignon) sont ses dernières créations.

Afin d’ancrer la discipline du conte dans le champ artistique contemporain, il fonde en 1981 le CLiO, Conservatoire contemporain de Littérature Orale. Sa mission est de défendre les arts de la parole en soutenant des artistes conteurs de qualité, en les aidant dans leur diffusion, en proposant festivals et interventions auprès de publics particuliers. En 1991, Bruno de La Salle dote le CLiO d’un atelier professionnel de conteurs, Fahrenheit 451. Construit sur le modèle du compagnonnage, il devient au fil des ans une véritable école de conteurs.

Bruno de La Salle s’impose comme le chantre du récit oral. Conter, pour Bruno de La Salle, n’est pas affaire d’archéologie : il s’affiche clairement du côté des modernes, de ses frères les chroniqueurs, les humoristes, comme Raymond Devos, Guy Bedos ou Dario Fo qui s’engagent par la parole dans la société. Télérama