Formations

Conter-Voir

Conter aux tout-petits

Conter des randonnées

Parler en couleur

Pour chaque formation :
- durée : de une à quatre journées
- nombre de participants : 6 au minimum, 12 maximum
- déroulement :
- une présentation générale du conte, genres, classification
- des informations : bibliographie, lieux qui content
- des exercices sensoriels : Le conteur est essentiellement témoin d’images, de sensations qu’il « passe » à son auditoire.

Voir, entendre, sentir, toucher, goûter. Nos cinq sens nous relient au monde et donnent du sens à nos récits...

Le conte se pare alors de couleurs, d’odeurs, les mots sont véritablement incarnés, animés,

l’histoire peut commencer !

« ... le récit, tel qu’il a longtemps prospéré dans le monde de l’artisanat - rural, maritime puis citadin - est lui-même une forme pour ainsi dire artisanale de la communication. Il ne vise point à transmettre le pur « en soi » de la chose, comme une information ou un rapport. Il plonge la chose dans la vie même du conteur et de cette vie ensuite la retire. Le conteur imprime sa marque au récit comme le potier laisse sur la coupe d’argile l’empreinte de ses mains... »

(chapitre : « le conteur », in Œuvres III, Walter Benjamin, ed. Folio Essais).

Cet extrait de l’œuvre de Walter Benjamin servira de trame à la formation. Nous écouterons les échos, empreintes, résonances et reflets de nos contes dans notre univers pour tisser nos histoires... l’objectif étant que chacun puisse conter sa propre version du conte.

Conter-Voir

Un texte est toujours le souvenir d’une bouche. L’oralité n’est pas une écriture orale mais c’est la revendication de la partie orale de tout texte écrit ...(Serge Pey)

PUBLIC : Tous ceux qui désirent pratiquer l’art de conter.

OBJECTIFS
- Dépasser la peur de dire pour accéder au plaisir de la parole conteuse
- Développer des savoir-faire et savoir-être de conteur
- Développer sa propre singularité de conteur
- Ouvrir l’imaginaire du conteur
- Réfléchir aux conditions de mise en œuvre de "moments de conte"

CONTENU :
- Apports théoriques - bibliographie
- Le conte, un art du vivant : histoire, multiplicité de sens, dimension universelle et intemporelle, genres et thèmes
- De l’écrit à l’oralité
- Exercices ludiques de prise de parole, de mise en geste et en regard des mots
- Les rituels d’ouverture et de fermeture
- L’écoute de l’auditoire.
- Résonances personnelles des contes et ouverture de son propre imaginaire
- Echange et partage des pratiques

Conter aux Tout-Petits.

Comptines, jeux de doigts, contes.


Que serait notre peur sans le loup ?Que serait le secret sans une clé ? Que serait le grand sans le petit ? et le silence sans un mot ?...

PUBLIC : tous ceux qui désirent pratiquer l’art de conter aux tout-petits.

OBJECTIFS :
- Découvrir le répertoire pour tout-petits.
- Inscrire le conte pour tout petit dans l’univers du conte en général
- Dépasser la peur de dire pour accéder au plaisir de la parole conteuse
- Développer des savoir-faire et savoir-être de conteur
- Développer sa propre singularité de conteur
- Ouvrir l’imaginaire du conteur
- Réfléchir aux conditions de mise en œuvre de « moments de contes »

CONTENU :
- Apports théoriques, bibliographie
- Travail sur l’imaginaire
- Exercices ludiques de prise de parole, de mise en geste et en regard des mots.
- Echange et partage des pratiques
- Le conte, un art du vivant : histoire, multiplicité de sens, dimension universelle et intemporelle, genres et thèmes
- Le répertoire pour les tout-petits : comptines, jeux de doigts, formulettes, contes
- Conter, habiter, prendre soin d’un conte, d’une comptine, d’un jeu de doigts
- de l’écrit à l’oralité
- les rituels d’ouverture et de fermeture
- les gestes et leur précision
- l’écoute de l’auditoire
- Résonances personnelles des contes et ouverture de son propre imaginaire

Ensemble, nous dirons : la peur, le rire, l’étonnement, la faim, le chemin, le coucou-caché ...

Conter des Randonnées

La randonnée

(ou récit énumératif) peut être contée ou chantée. Elle est toujours très rythmée.

La randonnée nous invite aux sources même du conte puisque compter et conter ont une racine identique.

Ainsi le conte va mettre en « rang donné » : l’univers, les rapports sociaux, les problèmes collectifs et individuels, les savoir-Faire...

... le monde !

et Biquette finira par sortir du chou ...

PUBLIC : tous ceux qui souhaitent découvrir et conter des randonnées

OBJECTIFS :
- Découvrir le répertoire des randonnées : chants et contes
- Dépasser la peur de dire pour accéder au plaisir de la parole conteuse
- Développer sa propre singularité de conteur
- Faire sortir Biquette du chou...

CONTENU :
- Apports théoriques, bibliographie
- Le conte, un art du vivant : histoire, multiplicité de sens, dimension universelle et intemporelle, genres et thèmes
- Exercices ludiques de prise de parole
- Musicalité et rythme de la parole : tout conte
- De l’écrit à l’oralité
- Les rituels d’ouverture et de fermeture
- L’écoute de l’auditoire
- Echange et partage des pratiques

Parler en couleur

PUBLIC : animateurs enfance

OBJECTIFS : Animer, imaginer, pour mettre des images dans les mots et donner des couleurs au quotidien.

CONTENU :À partir d’un inventaire précis des temps de présence avec les enfants nous travaillerons sur
la place que nous pouvons donner à l’imaginaire, avec :

des contes
des jeux
des chants
des formulettes
des devinettes
des rituels d’ouverture, de fermeture

- Apports théoriques, bibliographie
- Travail sur l’imaginaire
- Exercices ludiques de prise de parole,
- Mise en geste et en regard des mots.
Echange et partage des pratiques


Mis à jour le :