Le Réseau Professionnel des Conteurs francophones, des arts de la parole et du Récit.
S'inscrire Déjà inscrit : Votre compte | mot de passe oublié ?
 

Vous nêtes pas seul... 120 visiteurs en ce moment

Visiteurs et Abonnés, nous travaillons à des modifications importantes, risque de perturbations... mille et une excuses., si vous rencontrez le moindre problème lors de votre navigation ou de l’utilisation des services Internet, contactez, Gérard Savoye : Mél : horetol@horetol.com - Tél : 04 2273 1254 / 06 0726 1364
Le site en quelques chiffres : 428 Rubriques - 5 089 Articles - 698 événements - 1755 Abonnés 22 35 Inscrits - 2 362 976 clics sur Profils - 13 870 Visiteurs, 67 515 Visites/mois en moyenne depuis le 1er janvier - 34 400 pages référencées dans Google).
Infos Hebdo Annuaire Spectacles Formations Calendrier Actualités Abonnements Mode d’emploi


Catherine Zarcate

Poétique des structures

LI Catherine ZARCATE

Julillet 2013


Il peut arriver qu’on nous propose pour un stage une salle encombrée, à la propreté douteuse. Si on a la possibilité d’y faire le ménage, de déblayer, ce n’est pas si grave : faire propre avant de travailler, enlever l’inutile, laver le sol, dégager les coins où l’énergie et la poussière stagnent, purifier l’air et chasser les scories des cogitations qui nous ont précédées, deviennent alors des gestes fondateurs qui transmettent le respect que nous portons à notre art et le besoin de le voir se déployer dans une certaine qualité de vide.
Ainsi nettoyé, l’espace devient accueillant, disponible, neutre, prêt pour nos recherches.
Comme il est important, ce moment de soin de notre espace de travail ! Le rythme du balai y devient attention, puis apaisement, méditation, chanson, ouverture. Car ce vide que l’on crée, en réalité, on le crée à l’intérieur de soi. Ensuite, la qualité du travail entier semble en surgir : « bien commencer » contient l’évènement complet.

Dans les pratiques anciennes, ces gestes étaient rituels et participaient de la sacralité des événements. Beaucoup de techniciens de nos théâtres le font naturellement. C’est leur dernière touche, quand tout est installé : avec au cœur le goût du travail bien fait, ils effacent leurs propres traces de pas sur la scène pour laisser place à…

Consulter la lettre complète



 Dans ces rubriques...
0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 70 Patrick ROUDEIX, Webmestre du site...

Lettre d’infos

La Baleine qui dit "Vagues"

Octobre 2017

« La rentrée des contes » que nous avons proposée cette année à l’amphithéâtre de la Verrière de la Cité du Livre le 2 octobre à Aix en Provence était à la fois dense et légère : on a pu prendre le temps de (...) Lire la suite...
Patrick ROUDEIX, Webmestre du site...

La Baleine qui dit "vagues"

SEPTEMBRE 2017 Ce fut un été de festivals, on vous partage quelques souvenirs des Oralies (teaser Romain Giusiano) : Lire la suite... C’est une rentrée de vigilance : soutenir le Clio c’est (...) Lire la suite...
Guylaine Kasza

En route pour l’été à Carnets de Voyages

Sommaire On répète à Gennevilliers Partir en livre, l’opération du Ministère de la Culture. Des livres, des histoires pour les jeunes réfugiés « La fille de la mer » débarque sur les plages (...) Lire la suite...
Patrick ROUDEIX, Webmestre du site... Festival Interculturel du Québec

INFOLETTRE •

Festival interculturel du conte du Québec

8 JUIN 2017

Le Festival interculturel du conte du Québec change de nom ! Le Festival interculturel du conte du Québec, premier et plus grand festival de contes au Québec, présentera sa quatorzième édition du 20 (...) Lire la suite...
Patrick ROUDEIX, Webmestre du site...

Le petit mot du vendredi 9 juin 2017 …

Yoshitsune, le Prince des samouraïs

Avec Pascal Fauliot

Sommaire « Le conte n’a pas d’âge, il n’y a pas d’âge pour le conte » Yoshitsune, le Prince des samouraïs avec Pascal Fauliot, texte et conte, Etsuko Chida, chant et koto et Emiko Ota, chant et (...) Lire la suite...
0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 70