Le Réseau Professionnel des Conteurs francophones, des arts de la parole et du Récit.
S'inscrire Déjà inscrit : Votre compte | mot de passe oublié ?
 

Vous n'êtes pas seul... 66 visiteurs en ce moment

Visiteurs et Abonnés, nous travaillons à des modifications importantes, risque de perturbations... mille et une excuses., si vous rencontrez le moindre problème lors de votre navigation ou de l’utilisation des services Internet, contactez, Gérard Savoye : Mél : horetol@horetol.com - Tél : 04 2273 1254 / 06 0726 1364
Le site en quelques chiffres : 428 Rubriques - 5 089 Articles - 698 événements - 1755 Abonnés 22 35 Inscrits - 2 362 976 clics sur Profils - 13 870 Visiteurs, 67 515 Visites/mois en moyenne depuis le 1er janvier - 34 400 pages référencées dans Google).
Infos Hebdo Annuaire Spectacles Formations Calendrier Actualités Abonnements Mode d’emploi


Mitchélée

Parole du moment

Le toit du monde s’est écroulé

De MICHELEE


Le toit du monde s’est écroulé… et a emporté avec lui des milliers de morts mais aussi toute une époque… ce qui faisait sans doute ce que l’on nommait le « psychédélique ». Cette période semble tellement lointaine aujourd’hui que, lorsque nous l’évoquons, les images nous paraissent pour le coup, des hallucinations… Avons-nous vécu ces périodes d’insouciance "coûte que coûte" des années 70-80 où les shorts papillons rivalisaient avec les pantalons pattes d’éléphant et les chemises cintrées à carreaux ? Katmandu… destination « accross the universe » comme le chantait les Beatles… "Jay Guru Deva, nothing’s gonna change my world !"

Un goût de liberté (à jamais ?) perdu ? C’est tout un art de trouver en soi-même la joie profonde… de passer toutes les croyances et les convictions au filtre de sa propre intelligence… de ne jamais accepter d’intégrer pour soi des façons de faire ou de penser qui n’aient traversé ce filtre là… encore faut-il me direz-vous posséder une intelligence propre. Et, à cet égard, tant de jeunes gens sont formatés et conditionnés aujourd’hui et surtout dénués de tout sens critique, qu’il nous est difficile d’être optimiste… mais pas impossible... d’autres jeunes gens sont remarquablement éclairés !

Mais jusque là, ce qui faisait la différence, c’était sans aucun doute le voyage… la possibilité de partir pour découvrir des peuples tellement vibrant d’altérité qu’il nous était impossible d’en revenir « intacts ». Comme disait le poète Roberto Juarroz, « on ne revient d’aucun voyage »… Nous parlons lui et moi de ces sortes de voyages qui font que vingt fois, comme disait Lamartine, le voyageur va changer la forme de sa pensée et de sa vie.

Seulement voilà, regardons la réalité en face, avec l’avancée constante du fondamentalisme et de l’intégrisme musulman, les destinations vont se faire de plus en plus rares. De plus en plus de pays deviennent infréquentables et même repoussants dans leur souci de s’homogénéiser en se débarrassant de tous ces peuples minoritaires qui faisaient pourtant la richesse de ces destinations… L’uniformisation est en marche et avec elle, la destruction de plusieurs siècles d’expression artistique plurielle…

Alors oui, le toit du monde s’est écroulé (l’on pourrait dire pour la seconde fois, la première fois symboliquement au-dessus des camps de la mort) et avec lui, les couleurs du Monde et la légèreté d’être… oui le monde a changé de manière insidieuse, rhyzomatique et tout en profondeur.

Il nous faudra beaucoup de créativité pour inverser la tendance… et toute la force d’amour que nous offre encore la contemplation d’un beau paysage, d’un oiseau construisant son nid au printemps ou d’une cascade tombant sur un mur de verdure mais aussi dans la contemplation d’une œuvre d’art. La victoire de Samothrace ou la Vénus de Milo, les avez-vous revues récemment ? Que de beauté... et la joie du chant ? le miracle de la musique ?

Cette force là, je la puise aussi dans la contemplation étonnée de la beauté du visage d’autrui. Chaque visage : un univers tout entier. Encore faut-il que cette beauté ne soit jamais soustraite à notre contemplation, comme je le dis dans mon Spectacle.

Refusons catégoriquement d’emprunter ce chemin là… Réveillons-nous ! Reconstruisons un toit pour le Monde plus solide et qui ne nous empêchera ni de chanter ni de contempler le ciel étoilé.

Mitchélée

Avril 2015

Une fleur tombée

Remonte à sa branche

Non, c’est un papillon !

Moritake



 Dans ces rubriques...
0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 295 Guylaine Kasza

Prix Lectures dans la ville pour "Le Plus courageux des peureux"

Les élèves de CM1 et de CM2 d’Aubervilliers l’ont élu.

Tous les ans les médiathèques d’ Aubervilliers organisent un prix littéraire appelé "Lectures dans la ville" auprès de six classes de CM1 ou CM2 de la ville. Cette année les jeunes lecteurs ont élu (...) Lire la suite...
Lorette Andersen

geneve

Initiation à l’Art du Conte

Initiation 1 La Julienne Plan-les-Ouates (Suisse) 9 au 13 juillet 2019 Une initiation à ce que le Conte est et n’est pas. Initiation aux différents genres du Conte ou plus largement Littérature (...) Lire la suite...
Lorette Andersen Perfectionnement à l'Art du Conte

Formation conte en Suisse

Perfectionnement à l’Art du Conte

Ce stage est la suite du stage d’initiation. Il consolide les apprentissages, donne des occasions d’utiliser ces nouveaux outils, d’avoir des retours bienveillants sur son apprentissage. Ce stage (...) Lire la suite...
Lorette Andersen

Aux pays du corbeau

Contes et musique

Dans toute une partie du monde de l’Alaska au Kamchatka, il se raconte que le monde fut créé par un corbeau. Le dieu étant animal, les frontières s’avèrent ténues avec l’humain et le passage se fait (...) Lire la suite...
Lorette Andersen

Qui mange qui ?

Conte et Musique dès 5 ans

Belle illustration d’une alliance très réussie entre musique et parole, pour raconter ces histoires de gloutons où on ne sait jamais qui sera mangé ! Surprise assurée ! Un spectacle qui ne prend pas (...) Lire la suite...
0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 295