Le Réseau Professionnel des Conteurs francophones, des arts de la parole et du Récit.
S'inscrire Déjà inscrit : Votre compte | mot de passe oublié ?
 

Vous nêtes pas seul... 149 visiteurs en ce moment

Visiteurs et Abonnés, nous travaillons à des modifications importantes, risque de perturbations... mille et une excuses., si vous rencontrez le moindre problème lors de votre navigation ou de l’utilisation des services Internet, contactez, Gérard Savoye : Mél : horetol@horetol.com - Tél : 04 2273 1254 / 06 0726 1364
Le site en quelques chiffres : 428 Rubriques - 5 089 Articles - 698 événements - 1755 Abonnés 22 35 Inscrits - 2 362 976 clics sur Profils - 13 870 Visiteurs, 67 515 Visites/mois en moyenne depuis le 1er janvier - 34 400 pages référencées dans Google).
Infos Hebdo Annuaire Spectacles Formations Calendrier Actualités Abonnements Mode d’emploi


Clément Riot

Dossier de Prese

Les Contes de 14-18 de mémère Germaine

Le Travailleur Catalan, Le Courrier de Céret, Dernières Nouvelles d’Alsace


Le Travailleur catalan, n°3572, 31 octobre 2014, p10, Y.L.
Le Courrier de Céret, n°1870, 24 novembre 2014, Francoise Mazet-Sitger
Dernières Nouvelles d’Alsace, édition de Saverne, 22 avril 2015, P.B.

Les Contes de mémère Germaine
14-18.

Clément Riot mêle grande et petite histoire dans un conte unissant les générations.
Le conte ne s’adresse pas qu’aux enfants. Les contes de 14-18 de mémère Germaine dont Clément Riot a inauguré le récit samedi 25 octobre à Argelès concernent plutôt les adultes.
Non parce que 14-18 évoque une guerre terrible, mais surtout parce que l’art singulier de Clément Riot est teinté d’une extraordinaire érudition et très subtilement complexe. Habituellement l’imaginaire de ce créateur conteur s’envole dans des contrées fantastiques où son inventivité se déploie sans limites. Il aborde ici des récits qui s’enracinent dans un terreau fait de mort et de glaise au réalisme terrifiant. Sans pour autant brider l’imagination.
Mémère Germaine raconte cinq histoires pour les cinq années de la guerre. Le conteur nous prévient cependant : « Elles n’ont à l’origine rien à voir avec une quelconque actualité commémorative et ne correspondent à aucune intention de célébration, commande ou prévision de marché. » Simplement, la découverte carte postale adressée par Mémère Germaine à grand-père Georges a réveillé des souvenirs. Souvenirs où se mêlent la petite histoire individuelle et la grande
Histoire collective. L’art consommé de l’auteur-conteur revivifie ces récits enfouis, y mettant sa patte, son talent, sa vivacité et la distance imprimée par le temps et la mémoire. On commence par le loup, le scorpion et le crocodile, faisant ainsi un clin d’oeil à la tradition du conte qui outrepasse les temps et les lieux. Puis on fait surgir le petit cheval nommé Bijou qui s· échappa des mains des Allemands. Et l’histoire des blessés à mort, de l’horreur déchaînée, des proches disparus s’intègre au récit. Les comptines chuchotées aux enfants sont susurrées par l’accordéon de Jean-Paul Sire, présent aussi dans de lumineux intermèdes. Vous pourrez écouter les contes de mémére Germaine mercredi 19 novembre à Perpignan, à l’auditorium du Conservatoire à 15h et 18h ou dimanche 23 novembre à Cabestany, à 14h30, au centre culturel Jean Ferrat. Ils sont aussi publiés dans un petit livret illustré par les dessins de Laurence Gordon-Pirof qui sera présenté le Jeudi 20 novembre à 18h à la librairie Torcatis. Y.L. (Le Travailleur catalan, n°3572, 31 octobre 2014, p10)


Clément RIOT, passeur d’histoires ‘ trans-générationnel ’avec « Les Contes de 14-18 de Mémère Germaine ».

Clément Riot, qui a vécu dans les années 80 à Céret, aujourd’hui conteur et compositeur de musique acousmatique a de qui tenir, du moins en ce qui concerne sa façon de donner vie à des histoires par la parole et le geste.
En effet, sa grand-mère, Germaine, possédait déjà ce don et a nourri l’enfance de son petit-fils de multiples récits qui se sont déposés au fond de sa mémoire. Ils y dormaient jusqu’au jour où Clément est tombé sur une vieille carte postale écrite par son aïeule à son grand-père Georges.. Cet équivalent de « la madeleine de Proust » l’amena à repenser au talent de narratrice de sa grand-mère, à ce dépôt qu’elle lui avait transmis et qui méritait une trace tangible.
Le petit-fils a donc ressuscité, parmi les nombreux contes sortis de la bouche de Germaine cinq récits et les a rassemblés dans un livre sous le titre « Les Contes de 14-18 de Mémère Germaine », superposant sa propre sensibilité poétique au souvenir des mots entendus.
Dans sa préface, il insiste sur deux points : l’un est que la valeur de ces contes réside dans leur marque de fabrique : la façon dont Germaine savait s ’ approprier contes anciens, anecdotes de famille ou du terroir pour les accommoder à sa sauce et les accompagner de sa philosophie personnelle. Vautre concerne la période de 14-18. Clément Riot se défend d’avoir voulu se rattacher à « une quelconque actualité commémorative », en raison du centenaire de la déclaration de guerre. II se trouve simplement que Germaine, son frère, ses trois soeurs, orphelins de mère, ont vécu leur jeunesse dans ce terrible contexte. Son frère et son époux sont morts au front.
Aussi ses contes ne sont-ils pas à l’eau de rose, certains sont empreints de la cruauté de ces temps difficiles. Mais Mémère Germaine n’était ni dure ni aigrie et savait adapter ses récits à l’âge du petit Clément et en faire pour lui des leçons de vie.
Mémère Germaine n’est plus, mais ses contes revivent de bien belle manière, non seulement sur le papier, dans le livre de Clément Riot (Delatour France), avec illustrations originales de Laurence Godon-Pirof, mais aussi sur scène, puisque son petit-fils en a fait un Spectacle accompagné à l’accordéon par Jean-Paul Sire, destiné aux adultes comme aux enfants.
Car les histoires ne vivent vraiment que lorsqu’elle passent de bouche à oreille.
Francoise Mazet-Sitger (Le Courrier de Céret, n°1870, 24 novembre 2014)
Voilà un Spectacle intelligent, beau, sensible, émouvant qui aurait sa place dans la programmation de la nouvelle salle de l’Union de Céret et qui intéresserait les cérétans après les habitants d’Argelès, Cabestany et Perpignan (Conservatoire). La semaine prochaine un extrait du livre « Les Contes de 14-18 de Mémère Germaine ».

(Dernières Nouvelles d’Alsace, édition de Saverne, 22 avril 2015)
Bouxwiller - Musiques au Pays de Hanau
Destins de femmes dans la Grande guerre

[…] le destin de Mémère Germaine dans sa campagne, havre de paix rurale devenu théâtre d’opérations militaires. Le conteur Clément Riot s’installe avec un rare bonheur dans un récit où la simplicité du verbe devient beauté, où le mouvement du corps a toute sa place. D’un geste de l’avant-bras, il fait minutieusement vivre devant le public les mouvements d’un cheval qui finit par s’éloigner au galop en vainqueur de l’ennemi. Un coup d’oeil, une inflexion de voix campent des scènes et des personnages, évoquent la présence réelle ou fantasmée du loup, l’histoire du renard ou de l’âne dans le puits.
Un accordéon créateur d’ambiance
Si la souffrance est bien présente, elle n’en laisse pas moins sa place à un présent fait de petits bonheurs et de tendresse, à ce bon sens paysan, cette assurance des humbles parlant en toute liberté. C’est là une très utile démonstration de l’efficacité et de la beauté du verbe simple, une sorte de revanche sur une littérature « d’effets de style ».
Jean-Paul Sire, accordéoniste, très sensible à tout cela, est un fidèle compagnon de cette aventure créative. Son instrument, populaire par excellence, est parfois là en accompagnement, mais plus souvent créateur d’ambiance de façon autonome. Des moments de silence, sans parole ni musique, découpent le récit en cinq chapitres, un par année de guerre. L’attention très soutenue du public, remarquée et saluée par les artistes, était bien la preuve que toutes ces qualités avaient été perçues à leur juste valeur. Il faut s’en réjouir.
P.B. (Dernières Nouvelles d’Alsace, édition de Saverne, 22 avril 2015)



 Dans ces rubriques...
0 | 5 | 10 | 15 | 20

La Compagnie du Cercle

Conteur, un métier ?

Avec Abbi Patrix

La Compagnie du Cercle, Anis Gras et le ministère de la Culture et de la Communication vous invitent à participer à cette journée consacrée à deux tables rondes, des échanges avec le public, des (...) Lire la suite...
Clément Riot

Critique de Presse de "Cétacé : légendes et prophétie jubartes", "Le Travailleur catalan", n°3669, 18/11/2016

Clément Riot, Jeanne Riot Illustrations

Le Travailleur catalan, Semaine du 18 au 24 novembre 2016, N°3669, p 14, Culture Cétacé, un nouveau livre de Clément Riot L’univers du conte. Partition à deux mains : Clément Riot a écrit. Jeanne (...) Lire la suite...
Rendez-vous des Grandes Gueules

Festival de contes Rendez-vous des Grandes Gueules

Concours National de la Plus Grande Menterie

À la Forge à Bérubé, Québec

TROIS-PISTOLES, le 9 septembre 2015 Les Compagnons de la mise en valeur du patrimoine vivant de Trois-Pistoles sont fiers d’annoncer l’ouverture des inscriptions pour Le concours national de la (...) Lire la suite...
Clément Riot

Petites histoires de Narcisse en Abécadaire par Clément Riot

En jouant sur les mots

Critique de Presse parue dans "Le Travailleur Catalan", n°3611, 4-10 septembre 2015

Conteur. Dans le cadre de l’exposition Narcisse, Clément Riot invite à réfléchir sur l’art dans la société : C’est une manière originale d’appréhender une exposition, tirer au sort des lettres, lesquelles (...) Lire la suite...
Mediatheque Sorgues Les Ravis, par Michel Hindenoch

Communiqué de presse

Les Ravis, par Michel Hindenoch

médiathèque Jean Tortel (Sorgues) - Samedi 13 juin à 20h30

Les contes … ça n’est pas que pour les enfants ! Alors, la médiathèque Jean Tortel propose à tous les grands qui ont gardé une âme d’enfant une soirée-conte avec l’un des conteurs à l’origine du renouveau (...) Lire la suite...
0 | 5 | 10 | 15 | 20