"Caminante no hay camino, se hace camino al andar". A. Machado.

Parcours

Marcheur, il n’ a pas de chemin, le chemin se construit en marchant"

 

Enamorada de la palabra, amoureuse des mots, Mercedes est une conteuse cubaine.
Elle a grandi immergée dans le bruissement de la ville de la Havane, ses quartiers et les conversations des voisins, en écoutant la musique des tambours et des guitares, respirant le savoureux mélange d’origines, d’univers et des cosmogonies qui nourrit la culture de son pays.
C’est à la Havane qu’elle découvre le conte dans les ateliers du Grand Théâtre National.
Sa source d’inspiration est donc tout naturellement son île natale, mais ses histoires nous emmènent bien plus loin. Dans ses spectacles il est question d’identité, d’amitié, d’engagement et d’amour.

Depuis des années, elle crée des spectacles empreints de poésie pour petits et grands en solo, en duo ou en collaboration avec des musiciens.

La langue de Mercedes est une langue colorée, imagée. Il y a de la vie, une infinie tendresse, une aisance naturelle et de la force dans sa manière de conter.
Pour elle, le conteur est un voyageur qui sert au fond de lui son enfance.
Pour elle, le plus grand bonheur, c’est d’aller à la rencontre de l’autre, s’asseoir près de son semblable et partager avec lui les histoires entendues ici ou ailleurs.

"De sa voix chaude et vibrante elle raconte et chante les histoires issues de la tradition oral cubaine, afro-cubaine et latino-américaine. Histoires parfumées des arômes de sel qui portent les souvenirs de cyclones, les chants de colibris, les avatars des dieux, qui habitent dans les fleuves ou dans la mer, sédimentés dans l’ imaginaire, comme un corail..."

"La parole de Mercedes Alfonso est nourrie de la tendresse qu’elle porte à ses semblables. Parfois conteuse, parfois transmetteuse de textes dans lesquels se mêlent l’engagement et la poésie (Eduardo Galeano), elle prend soin des hommes et des femmes qui habitent ses histoires. Aucun effet, pas d’artifice, seulement sa voix, ses mots d’une grande sincérité et l’émotion affleure et alterne avec le rire sous son œil amusé.Ecouter Mercedes Alfonso, c’est se donner la possibilité de regarder le monde sans amertume."

Marc Buleon. Conteur. Dir de la " Folle Nuit du Conte".