Presse - MONDORAL Portail du Conte et des Arts de la Parole.

Presse



En Brocéliande :




Le Télégramme, 11-08-05 :

Xavier Lesèche connaît la forêt de Brocéliande comme sa poche ;
c’est dans cet univers mythique qu’il a posé son sac d’histoires :
il est à tu et à toi avec Merlin et sait de Viviane quelques petits secrets qu’elle même ignore. Son plaisir est de s’en aller sur le cheval des mots.
Il suffit qu’il lève la main et claque la langue pour que sortent des profondeurs des bois le petit peuple des korrigans ou d’autres êtres bien moins connus. Il connait les chemins de l’autre monde pour y avoir rôdé bien des soirs, il sait y perdre son auditoire... Et le ramener sain et sauf sur ce bord-ci en trois coups de langue.
Si on veut le suivre dans ses errances les plus folles, on n’en revient pas tout à fait le même. Que peut-on demander de mieux ? Rien et pas même la moitié de rien. Xavier Lesèche est conteur, donc " menteur ".
On le sait bien que ce n’est pas " vrai ", mais il y a des moments où l’on peut préférer l’imaginaire au réel


Flâneries à pas contés :


Matao en autres contes :

 

avec Mandra :


le Canal de Nantes à Brest :


Stages d’été en Brocéliande :
Ouest France - samedi 01 août 2009

46 stagiaires en musiques et danses traditionnelles - Monterfil

JPEG - 42.6 ko


46 participants sont venus de Nancy, Paris, Besançon, Amiens et même de Suisse à cette nouvelle édition.
Ce stage de musiques et danses traditionnelles mis en place l’année passée par Pierrick Lemou et l’équipe de TVB productions a innové cette année dans sa formule par l’adjonction d’un atelier conte.
10 stagiaires pour cet atelier conte, 18 pour la danse, 7 pour le violon, 7 pour l’accordéon et 4 pour la guitare.
Ils ont su mêler pédagogie et découverte du pays de Brocéliande et nous ont donné envie de nous attarder dans la région que nous découvrons et apprécions pour ses traditions et son identité propre, expliquent, en choeur, les stagiaires qui ont apprécié l’accueil et la convivialité des Monterfilois qui les ont accueillis.
Les journées ont été marquées par des temps de travail, de détente avec les repas à l’Air du temps, au café-restaurant de Monterfil qui a les a reçus tous les midis pour leurs repas et le vendredi soir pour un apéro-conte suivi d’un concert de musique québécoise.

Ce stage marquera Monterfil par les rencontres qu’il a provoquées et l’animation originale et riche d’enseignements dans le domaine de la tradition culturelle qu’il dégage.


Site mis à jour, le 11 juillet 2011, par Xavier LESECHE - Site créé, hébergé et référencé par Provence Infos, Webmestre du site www.mondoral.org