Répertoire



Nouveautés

**Rock Mythes and Co

JPEG - 292.1 ko

Création Jeune public à partir de 8 ans

Petite forme

Durée : 40 mn environ
Conception,écriture, interprétation : Guylaine Kasza dit la Narratrice
Composition, guitare et chant : Gil Riot dit le Ziccos
Conception sonore et régie son : Daniel Riot dit Dan la bidouille
D’après les albums ’’pop up ’’ de l’illustre l’illustrateur Paul Rouillac (Mango et Seuil jeunesse)
Coproduction : Cie carnets de voyages, Fédération des Œuvres laïques 22

Suivez le guide, Rock Mythes and Co, pour une visite dans la galerie Rouillac, galerie très très spéciale ! Que des monstres ! Un régal ! Visite guidée pour amateurs de frissons !
Ça swingue dur, ça balance ! Oh yé !
Sur des rythmes rock and roll, l’incontournable Narratrice, le Ziccos et Dan la bidouille dressent le portrait de quelques créatures fantastiques, monstres et gargouilles célèbres. Un spectacle décalé, loufoque, joyeux et coloré qui en deux temps, trois mouvements bouleverse tout ce que l’on croit savoir sur ces monstres mythiques. Un spectacle où humour et éclats de rire sont de mises pour oser descendre dans le labyrinthe de Dédale ou se cacher parmi les gargouilles de Notre-Dame de Paris en compagnie de Quasimodo.
À la croisée du texte, de la musique, du chant, de l’image ? Un spectacle un point c’est tout, oh yé !
Un spectacle pour les "mioches" qui veulent en savoir un peu plus sur les monstres et comment devenir des héros !

Les petits plus

En parallèle des représentations
Une exposition des oeuvres de Paul Rouillac.
Une médiation culturelle de Guylaine Kasza autour des myhtes et créatures fantastiques.

[ROUGE]EXTRAITS VIDÉO
[/ROUGE]

**La fille de la mer

A partir de 6 ans
Durée : 1h environ
Ecriture, adaptation, interprétation : Guylaine Kasza


Les contes voyagent.
Ils traversent les mers, passent des montagnes, de bouche à oreille …
Le conte est un grand voyageur !
Empruntant à la littérature populaire, aux mythes, aux poètes, Guylaine Kasza dessine, avec gouaille, rythme, des figures qui traversent la littérature orale.
Un petit tour en Grèce, en Italie ? Alors embarquons, hissons la grande voile pour une grande traversée sur la mer Méditerranée avec pour fil d’Ariane des contes merveilleux, des récits mythiques qui nous racontent comment avec courage et bonheur on construit son petit bonhomme de chemin !
Des histoires, des rimes empreintes de folie parfois, sombres, joyeuses, amoureuse, surréalistes, poétiques, tellement ancrées sur la terre méditerranéenne qu’en les écoutant on s’imagine à la table d’un bistrot à Naples ou à vagabonder dans les rues bordées de maisons blanches et aux volets bleus.

**Contes en bouche dans la cuisine de Shéhérazade

Lectures et contes
Tout public à partir de 12 ans
Durée : 1h15
Mise en espace, adaptation, texte : Guylaine Kasza
Production : Carnets de Voyages

Noix de muscade, curcuma, vanille, grenade et pistache ! De Peshawar à Beirut, de mer en terre, de l’Atlantique à la Méditerranée, ferme les yeux, écoute, c’est dans la bouche que naît le conte. Qui sait goûter les mots, goûte la bonne chair. Alors à table et que le dernier débarrasse !
La conteuse voyageuse Guylaine Kasza vous sert sur un plateau, histoires de bouche, lectures de pages culinaires et recettes à s’en lécher les doigts.

**Jardins en Méditerranée

Lectures et contes
Tout public à partir de 12 ans
Durée : 1h15
Mise en espace, adaptation, texte : Guylaine Kasza
Production : Carnets de Voyages

En Méditerranée, il y a la mer, des ports, des femmes, des hommes et des jardins
Dans ces jardins il y a des fontaines, flagrance, orangers et jasmins, de l’amour, de la haine, des meurtres, des rires, des secrets, des soupirs et du silence
Nouvelles, contes pour une visite très spéciale au jardin où l’on rencontre parfois sa destinée pour le meilleur comme pour le pire.

Création juillet 2016 lors du Festival international Voix Vives de Sète.

**Promesses de rivages Sur les rivages de la Méditerranée

Lectures et contes
Tout public à partir de 12 ans
Durée : 1h15
Adaptable à tout type de lieu
Mise en espace, adaptation, texte : Guylaine Kasza
Production : Carnets de Voyages

Empruntant à la littérature populaire, aux poètes, aux écritures contemporaines, Guylaine Kasza, dessine, avec gouaille, rythme, des portraits de femmes et d’hommes miroir de notre propre humanité. Des histoires, des rimes empreintes de folie parfois, sombres, joyeuses, amoureuses, surréalistes, poétiques, tellement ancrées sur cette terre méditerranéenne qu’en les écoutant on s’imagine à la table d’un bistrot à Naples ou à vagabonder dans les rues de Lisbonne. Ce récital est la promesse d’une navigation sans carte ni boussole au « cœur du battement du monde ».

Écouter, entre le lire et le dire, des histoires de mer et de terre comme un trait d’union qui relie les espaces et le temps pour une traversée de la Méditerranée. Des folles histoires qui racontent la Méditerranée, d’une rive à l’autre, pour vous mettre la tête à l’envers, le cœur joyeux et les yeux grands ouverts sur celles et ceux qui habitent de l’autre côté ! Derrière son pupitre elle orchestre toutes ces voix.

Création juillet 2016 lors du Festival international Voix Vives de Sète.

**Lectures au gré de vos envies

Lectures mise en espace
Tout public à partir de 12 ans
Durée : 1h
Mise en espace, adaptation, texte : Guylaine Kasza
Production : Carnets de Voyages

Nuit de Chine
Guylaine Kasza embarque le public dans un voyage au travers de la littérature chinoise, poésies, nouvelles, extraits de roman, entre aujourd’hui et hier. Elle convoque
Création lors du festival Nuit du livre 2016 à la Cité du livre de Bécherel (35).

Un jour l’Afrique du Sud
Périple littéraire au sein de la « Nation arc-en-ciel »
Guylaine Kasza, la voyageuse, vous embarque au bout, au bout du monde, comme un Finistère, direction les terres australes, la corne de l’Afrique... l’Afrique du Sud ! Elle ouvre ses carnets de voyages pour un périple littéraire. Blancs, noirs, métisses, les auteurs sont de toutes les couleurs ! Pendant une heure, Guylaine Kasza lit, raconte la « Nation arc-en-ciel ».
Création à l’Archipel de Fouesnant le 26 octobre 2016.

Polar et exotisme.
Du sang et du soufre garantis !

Guylaine Kasza piste, traque, mène l’enquête. Elle dégaine, non pas son flingue, mais, son humour et des lectures de filles et de gars pas très nets ! A la crim’ elle a son second un guitariste fou. Pendant qu’il égrène les notes, elle se fait un plaisir de donner à entendre des crimes, des cadavres, des femmes seules, du soufre, du sang, du miel, de la menace... Quand elle se rend sur les salons, elle peut cuisiner les auteurs invités pour faire entendre leurs mots et histoires.
Création au festival Le Chien Jaune 2015 de Concarneau (29).

Contes en bouche dans la cuisine de Shéhérazade
Noix de muscade, curcuma, cumin, vanille et pistache
Qui sait goûter les mots, goûte la bonne chair ! Sur un plateau des histoires de bouche, des lectures culinaires et des recettes à s’en lécher les doigts pour une balade gastronomique !
Crayons et papier sont les bienvenus pour des recettes à emporter !
Création à la Médiathèque de Le Relecq-Kerhuon le 2 octobre 2015

Spectacles tous public

**Tranchées Vives

JPEG - 1.8 Mo

Photo fond privé A.Batelier

Petite forme théâtrale tout public à partir de 14 ans
Création en cours, de et avec Guylaine Kasza
Spectacle disponible à partir de mai 2014

Qui a tué Carpentier, Mazure, Akerman, Bouvreuil et les 13 millions d’autres ?
Qui est responsable ? Et pourquoi sont-ils morts ? Pourquoi la guerre ?
Qui les a tués ? Les peuples ? Leurs représentants ? Leurs gouvernements ?
Qu’en ont pensé les protagonistes ? Les adversaires ? Les ennemis ? Les Sénégalais, Algériens et Canadiens, Indiens.....Et les Allemands, qu’en ont-ils pensé ?
Qu’en ont pensé les femmes, les enfants ?

Au-travers des récits littéraires, des archives, Guylaine Kasza nous raconte la guerre dans tous ses états, sous toutes ses facettes. Pas de théorie mais des histoires de femmes et d’hommes témoins embarqués dans cette terrible et funeste aventure pour mettre la guerre à nu et pour se dire : Ça ne recommencera jamais, et pourtant...

Pour accompagner la programmation du Spectacle Guylaine Kasza propose des ateliers de sensibilisation en direction des publics scolaires.
Spectacle soutenu par la Ville de Quimperlé pour la première représentation le 15 mai 2014 à 18h30 à la Médiathèque.

**Médée récital

JPEG - 85.6 ko

Photo Christian Berthelot

Une voix, un corps

Tout public à partir de 13 ans
Théâtre et musique

Idée originale et jeu : Guylaine Kasza
Guitare, basse, contrebasse, composition :
Clément Peyronnet
Batterie, percussions, basson, composition :
Thomas Peyronnet

Durée : 1h15
Jauge : 200 et plus
Régie : Fiche technique selon le lieu d’accueil

Guylaine Kasza accompagnée de deux musiciens présente un travail singulier et émouvant entre théâtre et récit. Tour à tour gouailleuse, tragédienne, conteuse, chanteuse, elle livre une Médée contemporaine puissante et éblouissante.

Affronter le mythe demande un ring, et lorsqu’une conteuse prend à bras le corps une tragédie, les mots deviennent des gants de boxe et c’est un véritable corps à corps amoureux avec la langue qui se joue entre violence, tendresse, noirceur et lumière.
Une femme, aujourd’hui, Sonia, sombre dans le désespoir. Grâce à un réflexe de survie, elle croise au bord de la folie le mythe de Médée déesse mère et femme solaire. Elle va rebondir, chercher dans son histoire, de quoi se reconstruire. Elle raconte Médée, elle est sa voix d’aujourd’hui comme Médée fut son corps, un jour, il y a longtemps. Un mythe que l’on découvre ou redécouvre grâce à ce nouveau point de vue sur une des grandes figures mythiques qui porte le spectateur au bord du précipice.

La scénographie épurée laisse la part belle au texte. Des mots tenailles, des mots crochets qui tiennent le spectateur au bout du souffle, hors d’haleine. La musique de Thomas et de Clément Peyronnet accompagne cette émotion. Un trio qui n’est qu’une voix.

La lumière transforme n’importe quel lieu en ring. Ce Spectacle est adaptable aux lieux non-équipés.

**Au Royaume des insolents

JPEG - 141.4 ko


- Spectacle proposé sous trois formats : à domicile, en bibliothèque ou sur un plateau de théâtre
Auteur et interprétation : Guylaine Kasza
Poésie persane : Saadi Dans les jardins de Saadi
Hafez Ballades
Textes : Sayd Bahodine Majrouh Ego monstre, Le suicide et le chant
Charles Baudelaire L’étranger
Raymond Depardon Errance
Collaboration à l’écriture : Nathaël Moreau
Mise en espace : Hugues Charbonneau
Création lumière : Christophe Lecouflet et David Brégardis
Une co-production : Compagnie Carnets de Voyages, Péniche Spectacle et le Théâtre du Strapontin.
Tout public à partir de 12 ans.
Durée 1H 30
Jauge : 150

(Le royaume des Insolents, un carnet de voyages mis en scène. Entre fiction et réalité, mêlant souvenirs personnels, légendes et témoignages, Guylaine
Kasza vous invite à découvrir un pays, l’Afghanistan.

Son carnet de voyage vous raconte la fabuleuse épopée d’une conteuse globe trotteuse au pays des Afghans.

Pendant trois ans, Guylaine Kasza a voyagé à travers le pays pour aller à la rencontre de ces femmes et de ces hommes si différents d’elle et cependant si semblables. Un périple où la vie intérieure colore et conditionne la vie extérieure.
Elle raconte, elle dit, elle lit, elle va, ses carnets sous le bras...

Un Spectacle dont la convivialité et la proximité avec le public favorise la transmission, un Spectacle à découvrir pour ouvrir toujours plus grands nos yeux et nos oreilles sur le monde !)]

En savoir plus

« C’est en découvrant l’œuvre de Sayd Bahodine Majrouh, poète écrivain et philosophe afghan, que j’ai décidé de partir à la rencontre d’un pays, d’une culture et de ses artistes, musiciens et bardes revenus d’exil. Avec un regard d’artiste et de femme, j’ai sillonné les routes du pays, pour plusieurs missions de collectage de littérature orale. J’ai rencontré des conteurs mais aussi des femmes, des hommes, des enfants porteurs de leur histoire, si différents de moi, et cependant si semblables.
Souvent, je me suis demandée à l’instar de Raymond Depardon : "Qu’est-ce que je fous là ? ".
Dans mes bagages de conteuse voyageuse, j’ai rapporté des points de vue, des bouts de films, des bouts d’histoires, des enregistrements, des photos…
 »
Un Spectacle est né.
Sur le plateau une cage à oiseaux, une burqua manipulée comme une marionnette, un magnétocassette d’où s’échappe de la musique afghane. Le dispositif scénique à la manière d’un caravansérail invite à la convivialité.
Après le Spectacle vient le temps de la discussion, de la rencontre autour d’un verre, d’un repas.

Quelques propos du metteur en scène Hugues Charbonneau
« La première attention pour la mise en scène de ce "récit de voyage" a été de veiller à rendre lisibles les quatre niveaux de parole rassemblés par l’auteur : parole de Guylaine évoquant le sens même de sa quête de voyage, parole des lectures "à l’appui" faîtes avant de partir pour nourrir ce dernier, parole de la narratrice dans les souvenirs des événements de son parcours, et enfin parole des contes "hérités" des conteurs rencontrés en chemin.
Toutes ces paroles, portées par la même personne, le même "je" ; et pour la narratrice, mémoire "initiatique" cohérente d’un voyage réellement vécu pouvaient à l’épreuve de la représentation, compte tenu du surgissement emmêlé des différents niveaux, être incompréhensibles.
On s’est donc efforcé de rendre lisible par un espace scénique en longueur (comme la ligne radicalement épurée du voyage), et traversant deux entités de public face à face, une orientation est-ouest implicite qui construit au milieu des spectateurs, une colonne vertébrale où s’inscrivent les différents récits du voyage. Ligne "orientant" ces paroles, mais autorisant bien entendu des transgressions.
La deuxième attention fut aussi de trouver la bonne théâtralité, sans "pervertir" la liberté naturelle de la conteuse. Construire des appuis "judicieux et acceptables" au niveau de la direction "d’acteur" (travail du corps au milieu du public, "sollicité sous tous les angles ", comme au milieu des risques du voyage...) qui déploie en les maîtrisant, les signes d’un corps plus circulaire, plus exposé, mais plus lisible. Idem pour la mise en scène. Celle-ci, appuyée sur les choses caractéristiques qu’on "rapporte" dans son carnet de voyage (image, chants, textes, carte, objets souvenir, tissus emblématiques, gris-gris symboliques...) a favorisé la construction d’images scénographiques faites de sens, de rigueur, et d’émotion, comme un répit pour la conteuse à la nécessité de dire. Images, lui permettant peut-être de "re-poser" son voyage et d’ouvrir, par ces respirations de l’espace, du temps et des silences sur son propre corps, une distance à ce voyage intime, que la parole seule, ne pouvait contenir. »

**« FemmeS »

JPEG - 84.5 ko


Lecture et récits de vie, contes et poésie, chant
Textes, adaptation, récit et dictionnaire : Guylaine Kasza
Composition musicale, violoncelle, ukulélé et chant : Gaëlle Branthomme
Régie lumière et son : consulter la Compagnie
Jauge : 150 personnes
Durée : 1 h 15
Tout public à partir de 12 ans

_ Ce Spectacle est une commande de la municipalité de Ploumagouar (22) . Création à l’occasion de la Journée de la femme du 8 mars 2010.
[(Elles sont deux, côte à côte sur la scène. L’une chante et l’autre pas... Avec ces deux là on ne s’ennuie pas.

Elles n’ont pas la langue dans leur poche. Au son du violoncelle et du ukulélé, chacune à sa manière décline la Femme avec un grand F.

On rit, lorsque celle qui chante reprend« Les nuits d’une demoiselle » de Colette Renard. On grince des dents, lorsque l’autre, le dictionnaire sous le bras, passe en revue les sens du mot « femme ». On s’émeut. On en a surpris plus d’un, avoir la larme à l’œil lorsque l’une raconte une Barbe bleue pas ordinaire en quête d’amour.

Ce Spectacle est un hymne à la femme. Femmes hors du commun, femmes ordinaires, vierges, sorcières, magiciennes, côte à côte, le temps d’un Spectacle pour chanter, raconter la Femme...)

**« Quand le sultan s’évanouit »

JPEG - 84.4 ko


- Ce Spectacle s’adapte aux moyens techniques disponibles.
Peut être joué à l’intérieur comme à l’extérieur

Contes persans, indiens et du Moyen-Orient
Adaptation et récit : Guylaine Kasza
Jauge : 150 personnes
Durée : 1 h 15
Tout public à partir de 6 ans

[(A l’instar des marchands voyageurs qui s’arrêtaient dans les maisons de thé pour échanger des nouvelles d’ailleurs et entendre des histoires, le public vient ici prendre part à un voyage immobile, sans carte ni boussole, entre l’Orient et l’Asie Centrale.

Au commencement était une conteuse… une voix, tour à tour feutrée, véhémente et rieuse…

Guylaine Kasza tourne les pages d’un carnet empli de contes, nouvelles et anecdotes savoureuses au doux parfum de cet Orient mythique et à la poésie des palais d’Ispahan, des ruelles de Bagdad, des médinas de Marrakech ou des caravansérails des routes de la soie. )

Extrait

« La lumière commençait à pâlir, l’appel du muezzin retentit en haut de la tour.
De sa chambre le vieux roi percevait le bruit des allées et venues, les bavardages et les rires d’avant le coucher, l’odeur de terre mouillée qui montait de la terre lui parvenaient par la fenêtre entrouverte. Il ne pleuvait plus, et depuis l’averse, la chaleur avait desserré son étau, il respirait mieux. Il tourna son visage vers la fenêtre et resta longtemps à la contempler fixement.
Et comme chaque jour quantité d’interrogations l’envahirent, un sentiment de solitude le submergea……Le roi ne se sentait pas bien. C’était en partie son foie, qui se fatiguait, en partie se reins, tous les maux du monde semblaient s’être abattus sur lui, mais plus que tout le reste, c’était son esprit qui devenait enclin à se rebeller
Comment est-ce le reste du monde ? Le monde avait l air si vaste, si chaotique si insondable.
 »

Des récits ou petits et grands ne tardent pas à s’engouffrer, à perdre pieds comme dans un rêve.

Spectacles jeune public

**"L’homme peureux et les sept géants"

JPEG - 146 ko


- Contes traditionnels afghans collectés en Afghanistan en 2005
- Textes, récit et adaptation : Guylaine Kasza
- Jauge : 150 personnes
- Durée : 1 heure
- Spectacle jeune public à partir de 6 ans

[(Aujourd’hui la conteuse voyageuse se fait passeuse.
Une bouche après avoir été une oreille attentive !
Guylaine Kasza invite le jeune public à découvrir un pays : L’Afghanistan.
Elle raconte ici son carnet de voyage ou se mêlent souvenirs personnels et histoires ancestrales recueillies lors de ses voyages en Afghanistan.)

Extrait

"Il entendit des grelots tinter dans la nuit... zang, zang... Dans la pénombre, il distingua quelque chose de si monstrueux, de si gigantesque, que tout paniqué il courut se réfugier dans le poulailler tout proche. A peine caché, il entendit une voix tonner : hum, hum…boui boui Adamisad ça sent la chair fraîche, sûr, il y en a un pas loin... Ah, Ah ! L’ homme peureux regarda par un petit trou dans le mur et il le vit… C’était un géant descendu de la montagne toute proche et au ventre vide !"
Ces contes que voilà, ont été mis en bouche il y a bien longtemps et continuent d’être racontés dans les villages de l’Hindü Kush, chez les Turkmènes au bord du fleuve de l’Amour Daria ou dans la vallée du Panshir.
Là-bas comme ici ou ailleurs on aime, on fait la guerre, on traverse des montagnes pour trouver l’oiseau qui chante la vérité. On y apprend le sens des valeurs humaines. On y entend aussi la poésie, la malice. Le Fou et le Sage se côtoient pour nous raconter la vie, l’espoir.

**« Mythes et naphtaline »

JPEG - 90.3 ko

- Spectacle Jeune public à voir en famille à partir de 4 ans
contes merveilleux européens
- Conception et jeu : Guylaine Kasza
- Durée : 45 à 50 minutes
- Jauge : 100 personnes (adultes compris selon public)
- Adaptable aux lieux non équipés
- Ce Spectacle peut être accompagné d’une musique originale
- Plusieurs représentations sont envisageables par jour

[(Elle raconte des histoires loufoques, tendres et décapantes...
Entre MYTHES ET NAPHTALINE.
Elle raconte, débordante d’énergie...
Un chapeau sur la tête, rien dans les mains, elle danse, elle court à droite à gauche, impose sa joie d’être là, puis s’arrête et comme accrochée au mât d’un bateau, elle navigue entre l’imaginaire et le quotidien.
Les mythes sont des histoires très sérieuses, alors, pour rire, Guylaine Kasza garde avec elle une boule de naphtaline dans sa poche !
Et les mots ouvrent l’armoire à mythes. D’où sortent d’innombrables histoires, rythmées, chantées, destinées à toutes et à tous : une demoiselle à l’instar de Psyché à la recherche de son fiancé animal, des oranges, des enfants abandonnés de-ci de-là et comment avec cailloux et fil rouge, ils traversent forêts et nuits noires et retrouvent leur maison…
Un moment de bonheur partagé où Guylaine Kasza distille ses récits de manière la plus joyeuse.)

**« Quand trois poules s’en vont au champ ! »

JPEG - 101.8 ko


- Spectacle jeune public à partir de 2 ans
- Récits, comptines, chants traditionnels.
- Texte et adaptation : Guylaine Kasza
- Conception et jeu : Guylaine Kasza
- Durée 30 minutes
- Jauge : 60 personnes (adultes compris)
- Régie : Fiche technique selon le lieu d’accueil
- Adaptable aux lieux non équipés
- Plusieurs représentations sont envisageables par jour

[(Entre chanson et poésie, des comptines et des histoires à savourer quand on est gourmand de rires et de mots.
Trente minutes, de récréation et de jubilation autour du répertoire enfantin de tradition orale mi-parlé, mi-chanté.
Dans cet espace se racontent avec humour des petits drames où l’on a le cœur qui bat... Mais c’est aussi bon d’avoir peur en s’amusant !
Il se raconte aussi les petits bonheurs que l’on connaît quand on n’est pas plus haut que trois pommes !
Il y a de la musique dans l’air et dans la tête ; les mains, les doigts deviennent marionnettes, ça swingue, ça balance. Les pieds piétinent d’impatience, c’est presque de la dans, un corps à corps entre la conteuse et le public.
Comme une bouteille à la mer ce Spectacle est une invitation aux voyages, aux paysages, une invitation à devenir grand.)

**« Contes en pyjamas, voyage au bout de la couette »

JPEG - 81.3 ko

- Spectacle jeune public à partir de 2 ans
- Récits, Comptines, Chants
- Textes et adaptation : Guylaine Kaasza
- Conception et jeu : Guylaine Kasza
- Spectacle au chaud pour les p’tites z’oreilles
- Durée : 30 minutes
- Jauge selon la chambre à coucher !
- Représentation dans les lieux d’accueil petite enfance, médiathèque et à domicile.
- Régie : Fiche technique selon le lieu d’accueil
- Adaptable aux lieux non équipés
Création au théâtre du Hublot à Colombes en 2009

[(Guylaine en chemise de nuit s’invite chez vous et raconte à toutes les p’tites z’oreiles, installées dans la chambre, sur le canapé, au creux d’un fauteuil, sur des coussins, dans les bras, dans la médiathèque, dans la salle de jeux... Au lever, après la sieste, au coucher, quand vous voulez, mais en pyjama !
Les frères, et les sœurs, les mères, et les pères, les mais sont aussi invités aux pieds du lit ! Berceuses, comptines et histoires pour voyager tout autour de la terre la tête sur l’oreiller... Des histoires pour rêver à la lune et faire des cabrioles sur le dos du vent.)

Août 2010 - Alpes de Haute Provence

« Il n’y a pas de honte à préférer le bohneur »

Connaissez vous le bonheur ?
Ce que vous croyez un jour à portée de main et qui s’enfuit le soir même…Le bonheur conjugué au futur qui vous surprend parfois à l’improviste…
Bonheur d’un tour de manège, d’un dimanche à la campagne, d’un tableau de Bonnard, du silence qui suit une cantate de Bach, des petites choses qui font les grandes gens, le bel ouvrage, un merci murmuré, un sourire, un regard de fraternité, le bonheur de voir ceux que l’on aime rire aux éclats…le bonheur des petits matins d’été les pieds nus dans la rosée, le bonheur de voir la mer au loin et de se dire …un jour peut-être !
Après bien des pérégrinations et des traversées, je me suis arrêtée dans un village des Alpes de Haute Provence, Volx. Pendant un an j’y ai glané des portraits de gens qui un jour ont décidé de se mettre du côté du bonheur. Leur histoire touche chacun d’entre nous parce qu’elle nous donne l’occasion de croire que c’est possible.
Un autre jour, j’ai lu René Char et ce fut une nouvelle rencontre pour moi. Sa poésie fait tourner les êtres vers l’avenir avec pour viatique, l’espoir ! Elle m’aide à me tenir debout et me donne l’envie de la partager avec l’espoir d’éveiller.
Eveillé, réveillé ce que j’avais déjà en mémoire et dans le cœur…La poésie de Jean-Claude Izzo.
De la plage du prophète à Marseille, un autre jour, je me suis laissée porter du côté de Mahmoud Darwiche. Le temps d’un poème pour dire l’étroitesse de la terre, ce qui nous est proche et lointain et nous mettre finalement du côté de la vie.
Tant qu’il y a de la vie, il y a de l’espoir ! L’espoir que procure la quête du bonheur, qui nous emmène loin, jusqu’à franchir des ponts et chercher la bonne chemise, celle de l’homme content.
"Il n’y a pas de honte à préférer le bonheur" est une lecture intimiste de cette quête.
La conteuse que je suis se fait passeuse et le Spectacle est comme une partition où s’entremêlent musique, poésie, textes et contes pour se retrouver, se rencontrer autour de l’idée du bonheur.
Dans cette aventure m’accompagnent des fils, des frères, Clément et Thomas Peyronnet. Deux jeunes musiciens, poètes sensibles aux notes, aux mots et à la rêverie.

Il n’y a pas de honte à préférer le bonheur
- Spectacle intimiste, poétique et musical.
- Peut être joué à l’intérieur comme à l’extérieur.

Crée dans le cadre des 5èmes Rencontres de la Parole des Alpes de Haute Provence
Textes : René Char Les matinaux
Mahmoud Darwiche La terre nous est étroite
Jean Claude Izzo La plage du prophète
Guylaine Kasza Un jour à Volx, Le pont, La chemise de l’homme content
Composition musicale : Clément Peyronnet et Thomas Peyronnet
Récit : Guylaine Kasza
Contrebasse, guitare : Clément Peyronnet
Batterie, percussions : Thomas Peyronnet
Régie lumière : ce Spectacle s’adapte aux moyens techniques disponibles
Régie son : contacter les musiciens
Durée du Spectacle : 1h10
Jauge : 200
Tout public à partir de 10 ans

Spectacles présentés dans des lieux spécifiques

AU MUSEE
- 2009 : En compagnie d’Héraclès
Abbaye de Daoulas : Parcours conté et atelier de pratique artistique. Dans le cadre de l’exposition 2009 : "De la Grèce à Rome : Tarente et les lumières de la méditerranée" Chemins du Patrimoine en Finistère.

AU JARDIN
- 2008 : Les jardins de Saadi
Jardin du château de la Roche Jagu, Côtes d’Armor
Abbaye de Salaise-sur-Sanne, Isère

A DOMICILE
- Au royaume des insolents, récit de voyage en Afghanistan
- Contes en pyjama, voyage au bout de ma couette.
- Quand trois poules s’en vont au champ

EN MILIEU CARCERAL
- 2007 : Maison d’arrêt de Saint-Brieuc « Les petits enfers »

Et AUSSI EN BIBLIOTHEQUE, CRECHE...
- Quand trois poules s’en vont au champ

Le Collectage

Hampâté Bâ a dit « Un ancien qui meurt c’est une bibliothèque qui brûle. » et je n’aime pas les bibliothèques qui brûlent... alors je pars régulièrement là-bas, des stylos dans le chapeau et de grands carnets sous les bras pour rencontrer des « mémoires. »

C’est où là-bas ?

En Afghanistan
Un jour pas très lointain, j’ai découvert l’oeuvre du philosophe et poète afghan : Sayd Bahodine Majroud.
Une irrésistible envie d’aller là-bas s’est emparée de moi.
De 2002 à 2005, je suis partie en Afghanistan pour plusieurs missions de collectages de littérature orale.

C’est où là-bas ?

En Haute Provence
Un autre jour, dans les Alpes de Haute-Provence, je me suis arrêtée dans un village, à Volx.
Un carnet à la main, j’ai frappé aux portes. Les habitants, originaires de là-bas ou d’ailleurs, ont ouvert leurs boîtes à souvenirs, ont parlé de leurs racines et du monde comme il va.
Ils ont tissé ensemble, au fil des récits, un livre publié en début d’année 2008 "Nous, Volxiens"
L’un des objectifs de ce livre a été de rechercher l’implication du plus grand nombre autour d’un thème fédérateur : la cité.
Ce projet a été soutenu par la municipalité de Volx et le Conseil Général des Alpes de Haute-Provence.

IMG/jpg/visuel_christian_petit_.jpg

Site mis à jour, le 21 février, par Guylaine Kasza - Site créé, hébergé et référencé par Provence Infos, Webmestre du site www.mondoral.org