Le Réseau Professionnel des Conteurs francophones, des arts de la parole et du Récit.
S'inscrire Déjà inscrit : Votre compte | mot de passe oublié ?
 

 

Ludovic Souliman

Conteur(euse) Professionnel(le)

20, Rue Carpeaux - 94400 - Vitry sur Seine

Tel : +33 1660801836

Visiter son site Lui écrire Extrait Audio
Pas d'extrait Audio pour 325
Profil visité : 2273 fois depuis le 1er janvier 2017 ...
    Abonnement Active du 28/09/2016 au 28/09/2017
    Renouvellement en cours...
 
 

Ouvrir la présentation complète Réduire la présentation complète - Afficher le résumé seulement

Ludovic Souliman Conteur Au fil des contes, au fil de l’autre, j’aime, je vis et je vais… Ludovic Souliman ! On dit que les conteurs sont des menteurs, lui, c’est tout le contraire. Il raconte vraiment comme il est, généreux, fraternel, tendre, sans cesse soucieux de dénicher la lumière au fond des nuits des êtres ou du monde, plutôt que de se plaindre de l’obscurité. Et en plus, il sait être drôle. Ludo, c’est ma famille. Henri Gougaud Je m’appelle (...)

Ludovic Souliman Conteur

Au fil des contes, au fil de l’autre, j’aime, je vis et je vais…

Ludovic Souliman ! On dit que les conteurs sont des menteurs, lui, c’est tout le contraire. Il raconte vraiment comme il est, généreux, fraternel, tendre, sans cesse soucieux de dénicher la lumière au fond des nuits des êtres ou du monde, plutôt que de se plaindre de l’obscurité. Et en plus, il sait être drôle. Ludo, c’est ma famille.
Henri Gougaud

Je m’appelle Ludovic Souliman, j’offre le pain de mes histoires aux petits comme aux grands partout avec la même flamme, le même amour, le plaisir de partager des paroles d’hier et d’aujourd’hui.

Cette passion se confond avec ma vie depuis l’âge de 18 ans, cela fait 27 ans. Ouvrier, militant syndical, la parole du conte a toujours été à mes cotés pour m’aider et aider les autres. Depuis dix ans, je suis Artiste professionnel.

Inlassable jardinier Petit Poucet voyageur, je sème contes et récits de vie, graines d’humanité et graines de mémoire. En chemin, Je récolte des moissons de paroles ; paroles de contes, paroles de vie, cailloux noirs, cailloux blancs, rires, larmes et chants. Dans mon sac, dans mon cœur, j’ai plein d’histoires nées au hasard des rencontres et des voyages. On va, on vit ensemble. Elles sont mes amies, mes amours, mes compagnons, mes camarades. Avec certaines, je rigole et d’autres m’enracinent, m’aident à grandir. J’aime les partager, les voir partir. J’aime savoir qu’elles seront racontées le soir même, par un enfant ou un parent.

Depuis douze ans, je développe des projets de collectage et j’écris des récits de vie. Cela est né de mon de mon envie d’aller plus loin dans la rencontre avec l’autre, dans l’écoute du récit dont il est porteur, dont il est la trace unique dans son oralité et dans sa mémoire.

Paroles de vie, paroles racines pour que l’histoire racontée par ceux qui l’ont vécue ne soit pas perdue.

Spectacle contes de Ludovic Souliman :

Contes pour zoreilles gourmandes de 3 à 6 ans

Kolokolo

C’est l’histoire d’une rencontre extraordinaire avec Kolokolo, l’oiseau aux mille et une couleurs, l’oiseau voyageur, l’oiseau porteur des nouvelles du monde d’ici et d’ailleurs.Un fil d’histoires, en tendresse et drôlerie, où, Ludovic Souliman conte l’histoire de Kolokolo, Promenons nous dans les bois ou ce qui arriva au grand méchant Loup noir, ce qui naquit de l’œuf de lune de Kokochka, la poule qui rêvait d’être une diva et l’omelette de Nina Mangouta. Durée : 50 minutes.

Le roi des bisous

Dans ma boîte à musique, il y a, il y a… devinez quoi ? Une coccinelle, un bonbon tout rond, tout bon, si bon qu’il est trop bon, un, deux, trois ballons, des bulles de savon et et et… et tout plein d’histoires à partager. Dans ma boîte à histoire, il y a… Le roi des bisous dans sa maison de papier rouge sait faire tous les bisous, du bisou girafe au bisou papillon, du bisou loup au bisou doudou, il y a aussi le grand Mamagouchi des haricots verts, la chanson de la maman hibou qui enlève les poux de ses enfants, ses petits choux en les tenant sur ses genoux. Et aussi, nous visitons la maison de la famille Paradis et cueillerons le Gras grand gros Radis, le roi des radis. Des contes tout en rires et en poésie pour jouer à grandir qui sortent d’une boîte à histoire magique à peluche et doudou. Durée : 50 minutes.

Contes pour zoreilles gourmandes de 5 à 12ans et plus…

Même pas peur !

Qu’on soit petit ou qu’on soit grand, plus elle grandit, plus on est petit. La peur. Plus elle grandit, plus on marche à petit pas, plus on parle à petite voix, plus on respire à petit souffle, plus on mange à petit appétit, plus notre cœur bat petit à petit à tout petit tapeti.Peur des bêtes et des bêbêtes, des serpents et des chouettes, des ogres et des sorcières…

Alors depuis tout petit, pour ne plus avoir peur de tout, je me raconte des histoires, je raconte des contes pour ne plus avoir peur de tout, des contes pour jouer et rire de la peur, des histoires pour… Même pas Peur !!! Du Dragon serial killer de Hamelin à la terrible Baba Yaga, même pas peur ! A partir de 5 ansDurée : 70 minutes de frissons zygomatisants.

« De peur en peur, de rire en rire, Ludovic Souliman nous entraîne petits et grands dans la folie de son imaginaire et c’est un vrai bonheur. »V. Noël Directrice Centre culturel de la ferme du Grand val

FestivalSésame Ouvre toi ! de Sucy en Brie. Février 2010

Rêve ! Ris !

Qui rêve rie, qui rie rêve alors rêve rie, rêverie

Tout a commencé par un rêve, j’étais dans une forêt que je connais bien, gamin, j’allais là-bas pour cueillir des jonquilles, du muguet ou des champignons. Et dans mon rêve, je me suis endormi près de la demi lune et j’ai rêvé... Du rêve merveilleux de Jean de la Lune au rêve carré de l’homme sans nom, du rêve dans la prison du Gardien des oiseaux, aux cauchemars enfermés dans des sacs du village de Chow, du rêve du couseur de sac, venez rêver ! Des contes du monde entier plein de force et de sagesse pour apprendre à rêver le monde les yeux grands ouverts.

Durée : 60minutes.

Le rire de la tortue

Voyage au bout du monde

Le Rire de la tortue est un voyage imaginaire vers le Maghreb, le bout du monde connu dans l’antiquité. Nous survolons les terres de France et d’Espagne pour arriver au détroit de Gibraltar. Nous assistons au combat mythique et titanesque de Hercule contre le géant Anté, fils de Poséidon et de Gaïa, la terre. Nous traversons le désert jusqu’à Ouargla, capitale du désert, pour découvrir le secret de l’univers. Nous partons à la rencontre de Zohra, fille de pêcheur, celle dont le prénom signifie fleur de la chance en Tunisie et qui devint reine de justice.Nous croisons Djaha, le fou, le sage, l’éternel rêveur et ses babouches troués.Nous déambulons sur la place Jamaâ-El-Fna à la recherche de l’objet le plus fabuleux qui soit et filons sur un tapis volant sauver la vie d’un roi.Et nous entendrons, le Rire de la tortue… Aller retour magique garantie. Durée : 70 minutes.

Imaginez !

Imaginez… Là-bas, un chemin, au bout du chemin, une vieille maison depuis longtemps inhabitée, dans la maison, poussière, toiles d’araignées, un escalier, là haut, au grenier, un coffre, à l’intérieur, un livre où il est écrit Il était une fois…

C’est l’histoire d’un petit garçon et c’est l’histoire d’une petite fille, au début du conte, ils ne sont pas là, au début du conte, ils ne sont même pas nés… Un fil de contes merveilleux, de Adalbert, le petit garçon qui n’était pas un vrai petit garçon au roi orphelin d’enfant, plus loin, à saute nuages et gobe lune, la jeune fille aux mains coupées mange une poire dorée, en triple galop, le prince amoureux se dit que les vraies princesses n’existent pas.Imaginez,… Imaginez car les contes sont faits pour imaginer le monde.

Durée : 60 minutes.

Anoumayé !

Le conte est un miroir dans lequel, chacun peut se voir. Amadou Hampaté Bâ.

Un voyage au Burkina Faso, sur la terre rouge des griots. Imaginez, nous sommes sur la terre rouge du Burkina Faso, nous prenons l’autocar et, tout secoués, nous chantons la chanson d’Anoumayé. Nous roulons, de Ouagadougou à Bobodioulasso, de la mare au Crocodile au lac de Tengrela, du village de Cissoko à celui de Tougan.Des contes de Suba qui tua Belibeliba bamba, le terrible crocodile, de l’enfant qui voulait mourir à l’histoire de la querelle de deux lézards que raconta Amadou Hampâté Bâ à l’Unesco, à la rencontre de Leuk le Lièvre et de Bouki hyène sous l’Arbre qui parle.Vous aurez rendez-vous avec Ngon Din Gam Lem Goto Alram Gandoléjim dont le nom signifie si je n’étais pas né, mes parents seraient encore orphelins. Un homme qui existe vraiment et qui s’occupe d’enfants au théâtre du Roseau de Ouagadougou et qui nous apprend que c’est la curiosité qui amène le savoir. Alors, soyez curieux et prenez l’autocar Anoumayé !

Durée : 60 minutes.

Anoumayé est un projet solidaire, pour chaque séance de conte, une partie est reversée à des Artistes conteurs du Burkina ( Pour plus d’informations me contacter, possibilité, d’expo, d’atelier solidaire…)

Contes pour Grandes et moyennes zoreilles gourmandes de 10 à plus…

Birguita

Vous m’enregistrez avec votre cœur c’est votre meilleur enregistreur.

Birguita c’est l’histoire d’une rencontre où réel et imaginaire, récits de vie et contes tissent un moment fort d’humanité. C’est une histoire vraie d’une rencontre rare comme en offre parfois la vie, de ces rencontres qui vous font passer d’une rive de l’être à l’autre.

Pour ce spectacle, il existe une version avec Aude Mélodine, musicienne et chanteuse qui accompagne le récit de Birguita de chants tziganes et hongrois au son de l’accordéon. Durée : 60 minutes

Birguita, c’est une histoire forte et pudique traversée par l’amour des autres et la lumineuse magie des rencontres. Et en plus, il sait être drôle. Ludo, c’est ma famille.
Henri Gougaud

C’est tout petit chez moi !

Bienvenue à Boulbaïevké, Bienvenue à Khelm, deux charmants petits villages yiddish. A la rencontre des contes Yiddish, un voyage imaginaire tout en humour et en sagesse, où vous apprendrez comment l’argent fût créé sur terre, C’est tout petit chez moi ! pour apprendre comment vivre à douze dans une toute petite maison, Pourquoi Dieu créa la femme à partir d’une cote d’Adam, pourquoi le chien remue la queue lorsqu’il est content et bien d’autres pourquoi et contes du répertoire yiddish. Yankélé, Naftoulé, Schlomo, Hanna et tous les autres vous invitent à découvrir les joies de leur charmant petit village où l’on dit : Méfie toi du bouc par devant, de la mule par derrière et de l’imbécile par tous les cotés. Durée : 70 minutes.

Zeureux !!!

Même si le bonheur n’existe pas, on devrait l’inventer ne serait ce que pour donner l’exemple. Jacques Prévert

Un homme à pied qui surgit hors de l’ennui, court vers le mur de la banlieue, son nom, il le signe d’un geste tagué de la main d’un Z qui veut dire Zeureux ! Ça commence comme ça et ça continue en histoires zigomatisantes et zeureuses. Zeureux ! comme Jean le Bienheureux qui trouva l’amour en même temps que sa parcelle d’intelligence. Zeureux ! est plein de ces petits trésors d’émotion et d’invention. Ludovic Souliman, zeureux parmi les zeureux, vous y invite à rencontrer le chef de bureau, le secret du chant d’aimer, du conte de l’Amour véritable au puissant conte de Toine, le bûcheron. Et pour finir Mesdames, Mesdemoiselles Messieurs par la fabuleuse histoire et le merveilleux destin de Monsieur Monsieur et mademoiselle Moiselle.Alors Zeureux ! Durée : 1h15.

C’est à nous cette vie !

« Aucune philosophie, aucune analyse, aucun aphorisme, aussi profonds qu’ils soient ne peuvent se comparer en intensité, en plénitude de sens, avec une histoire bien racontée. »

Hannah Arendt

On est toujours curieux des souvenirs des autres, des anecdotes qui ont fleuri la vie des gens d’ici venus parfois d’un lointain ailleurs. C’est à nous cette vie ! est une invitation à la rencontre de la parole de l’autre ; paroles des banlieues, paroles sur la vie au travail, paroles des anciens et des plus jeunes, paroles d’hier et d’aujourd’hui, paroles des gens d’ici venus parfois d’un lointain ailleurs, paroles récoltées pour raconter la terre d’ici par ceux qui y vivent. Terre de mémoire. Terre de Culture. Paroles pour découvrir l’autre et semer l’avenir. De 1026 mètres, récit d’un mineur à Fourmi, récit d’un homme qui n’a pas été à l’école à cause d’un œuf que sa mère a sacrifié pour lui, paroles de cœur pour se retrouver dans notre humanité. Lecture spectacle pouvant être suivi d’un débat. Durée : 2h

Un p’tit ver !!! Slam’démange !

Quand j’vais pas bien, quand j’ai l’cœur patraque, quand je broie du noir, l’âme en cafard, je vague, je divague, je m’atmosphère, j’fais comme l’oiseau, j’me sers un verre, deux verres, trois verres et vogue la galère ! Quand je vais vraiment de travers, j’me sers un ver, deux vers, trois vers, j’invite Prévert au comptoir avec tous ses amis. A la source de La Fontaine, j’ai trouvé l’eau si bonne que je m’y désaltère. Je ronge Desnos, en girafe à vin, j’me Rimbaud en voyelles consonantes. Je ne perds pas le Norge et droit vers l’infini, partir ainsi c’est un fameux voyage. Cul sec ! et Dimey. Voilà, le camarade Aragon qui joue des coudes à l’unisson pour trinquer avec Boris et Vian ! Passe-moi l’éponge dit Nougaro en serrant la pince à Brassens. Je sers des vers, et toute la poésie s’invite en ribambelles chantantes, en vers sonnants et très bues, chantent.Et quand slam’démange, je slame l’homme en slalom géant.

Un p’tit ver ! Slam’démange ! est un voyage poétique, une histoire qui va de poème en peau aime, pour faire chanter et entendre l’indispensable voix des poètes.

Durée : 50 minutes. Forme possible en plusieurs interventions plus courtes en bibliothèque ou déambulation.

2 Actualités publiées

  •  Marchés lancés pour la programmation d’animations - publié le 8 septembre 2017
  •  Les Mille et une vies - publié le 22 septembre 2011
  • Abonnés Complices